• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Les Désaxés se parent d’un brin de folie et s’emparent de leurs saxos pour déjouer l’intrigue de Mystère Sax.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 27/11/2013
au 12/01/2014

Du mercredi au samedi à 19h30, dimanche à 15h, mardi 31 décembre à 19h30 (relâches 25 décembre et 1er janvier).
Vingtième Théâtre
7 Rue des Platrières
75020 PARIS
Réservations :
01 48 65 97 90
Site Internet
Les quatre Mousquetaires sont à Alexandre Dumas, ce que sont Les Désaxés à Michel Oberli. A la mise en scène, en avant Martz, suivi de près de l’irrésistible Samuel Maingaud, du prodigieux Guy Rebreyend et du baroque Frédéric Saumagne. Cinq saltimbanques qui s’accrochent comme les cinq doigts de la main, quatre artistes qui tiennent le cuivre comme d’autres tiennent la corde, quatre musiciens qui osent des doigtés comme d’autres font des becs. Philippe Marz adopte une mise en scène proche des débuts du 7e art, le muet et le burlesque. Une distribution de comédiens anecdotiques et inattendus, lesquels se font complices d’Adolphe Sax et de son histoire.

Le saxophone est né de l’imagination et des croquis d’Adolphe Sax en 1884. De cuivre, il a été couvert, de cuivre il brillera en 2014 pour souffler le bicentenaire de sa naissance. L’histoire de son inventeur, de Dinant en Belgique à Paris où il vécut et mourut, le facteur d’instrument de musique mit au point la clarinette, le bugle et le saxophone.

Arnaud Destrée a conçu des décors qui frôle simultanément l’imaginaire et les limites du temps. L’atelier s’ouvre sur un bureau renversant comme peut l’être Sax. L’établi vit l’intimité de l’instrument, de sa conception au tripoli qui lui donne l’éclat mérité. Les aiguilles de la grande pendule sont figées sur une heure, l’heure de Sax. La scénographie, un mélange de subtilité qui rime avec l’humour, la spontanéité et la générosité des comédiens.

La conception graphique associée à la vidéo de Frédéric Chapotat et Cédric Malek, la création lumière de Frédéric Millot, la conception son de Dominique Cherprenet créent une alchimie qui plonge la scène dans les courants émergents de la révolution sociale et culturelle intermédiaire au XIXe siècle. Ces ingrédients techniques composent une mécanique finement articulée à la fibre artistique des costumes crées par Judith Husch, aux accessoires de Pierre Lenczner auxquels le portrait d’Adolphe Sax de Henri Matchavariani et la magnifique marionnette de Kham-Lhane Phu greffent au spectacle la personnalité sans demi mesure du génial inventeur. La mise en scène est due à la réussite d’un homme soucieux de restituer une biographie en introduisant le burlesque et le muet, Philippe Martz. Une création originale axée sur la volonté des Désaxés de proposer un spectacle où la musique suppléait la parole.

L’histoire d’Adolphe Sax est restituée sous la forme d’un roman-feuilleton policier, mystère et intrigue se fondent l’un dans l’autre. Une réalisation qui laisse sans voix, tant le quatuor brouillent les pistes en interprétant avec virtuosité des standards classiques et contemporains.

Un spectacle à la hauteur de l’inventeur du saxophone servi par d’excellents artistes brillants comme le cuivre de leur saxo et par une mise en scène jubilatoire.
Mis à jour le 02/12/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE