• Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?
  • Créé en 2014 au festival d’Avignon, ce spectacle met en scène quatre personnages au mal de vivre plus ou moins marqué.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Le Baobab normand, tour du monde en quatre-vingt minutes de la famille d’Eric Moscardo Rabenja.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 27/10/2013
au 22/12/2013

Dimanche à 19h30.
Théo Théâtre
20, rue Théodore Deck
75015 PARIS
face au 206, rue de la Croix-Nivert. Métros Convention, Boucicaut
Réservations :
01 45 54 00 16
commander_100x30_02.gif
Eric Moscardo Rabenja, un comédien qui trouve ses attaches parisiennes sur la scène du Théo théâtre en invitant le public à feuilleter son album de famille. Ses origines, "un être hybride, 1/3 zébu, 1/3 camembert, 1/3 mozzarella", s’amuse-t-il de rappeler dans le seul-en-scène.

Une enfance bercée entre camembert et cidre chez les grands-parents en Normandie, Eric, le p’tit gars à la couleur de peau, n’en finit pas de susciter interrogations et curiosité. Pensez bien qu’il a quelque chose que les autres gamins du village de Cerisy-Belle-Etoile n’ont pas. Un père général de l’armée malgache, une belle-mère d’origine chinoise, une mère et une grand-mère normandes, un beau-père d’origine italienne.

Ses racines prennent vie aux quatre points cardinaux de la terre, sa famille se décline dans une version pluri-culturelle où les langues maternelles et les alphabets se parlent et s’écrivent avec les liens du sang et du cœur. Ce qui pourrait être considéré comme un chavirement d’identité s’apprécie par la sincérité des propos illustrés des accents locaux.

L’histoire d’Eric Moscardo, un voyage au long cours qui fait escale à Tananarive. De rencontre en rencontre, le comédien découvre l'île de ses origines paternelles et se redécouvre une famille belle et nombreuse.

La richesse de ce spectacle se manifeste par l’enchaînement des personnages, chacun mis en situation d’une façon très personnelle et pointé en bouche avec respect et humour, sensibilité et douceur.

Le texte aborde avec pudeur et sagesse certaines coutumes malgaches. Le comédien leur rend grâce en prenant peine de poser les mots avec délicatesse les uns à la suite des autres.

Eric Moscardo Rabenja, comédien et exotique simultanément, un exercice dont il s’amuse le spectacle durant. Sa joie de vivre et sa fougue ont la couleur de la générosité et de la sincérité qu’il porte fièrement à force de talent.

La mise en scène de Violetta Wowczak, une scénographie épurée, des jeux de lumières, des bruits d’ambiance, de la musique, autant d’éléments qui s’accordent dans la réussite du Baobab normand.
Mis à jour le 30/10/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
logo120_50_logo_fnac.gif
PUBLICITE