• La création d’Orlando Furioso a plusieurs vertus indissociables qui font d’elle une véritable pépite artistique.
  • Férue de mathématiques, elle fait rêver tous les cancres, car ces mathématiques-là, on les aborde avec joie.
  • Un des chefs d’œuvre du Grand Will : Othello. Ce défi, l’équipe de Jean-Luc Jeener l’a relevé.
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Thriller au purgatoire

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 15/01/2004
au 25/01/2004

A 20 h 30. Dimanche à 16 heures,
Relâches les 19, 20 et 21 janvier.
Espace 89
157, boulevard Gallieni
92390 VILLENEUVE-LA-GARENNE
Métro Asnières-Gennevilliers, puis Bus 177 Maurice-Ravel
Tarif : 12 € (1 place achetée = 1 place offerte)
Réservations :
01 47 98 11 10
A 4 h du matin, une femme saoule roule à 220 km/h dans le brouillard. Et elle ne récolte ni amende ni retraits de points sur son permis. Oh non mais dis donc, c'est injuste. Oui. Sauf qu'elle en meurt. (Note morale, en passant, cher lecteur : vois comme le volant peut rendre encore plus idiots les crétins : pour les chauffards, le risque de perdre de l'argent et des points est plus dissuasif que le risque de perdre la vie, un bras, un pied... ou un bout de cerveau comme cette alcoolo du dimanche.)

Alors la femme arrive au purgatoire. Où commence un drôle d'interrogatoire parfois même très drôle (vous connaissez ce diable d'Haïm). Questions d'ange. Au début, c'est facile et amusant. Auquel le spectateur se prend aussi vite au jeu que la belle trépassée, et aussi joyeusement. Charmant, cet ange. Valse souriante. Il donne des points, et des points. Si simples les questions, si limpides les réponses. Comme à la télé. Sauf que le prix, c'est l'éternité au paradis. Pour 100 points, c'est gagné. A 99 points, t'as plus rien : l'enfer.

Sauf que l'ange se met à en retirer, des points. Comme ça, comme au hasard. Pas de règle précise. C'est flou. Que me veut-il ? Parler de soi en évitant les lieux communs, semble-t-il. Ce ne sont pas les péchés qui comptent mais la façon dont tu les racontes. Tu parles, tu gagnes, tu parles, tu perds. Tu parles d'une règle. Rien que de l'arbitraire. Pire que sur la Terre. L'Injustice du Pouvoir. Pire que la vie, car tu n'as même plus la mort pour t'en sortir. De charmante, la pièce devient grinçante puis de plus en plus noire. Bas les masques, semble exiger l'ange, tantôt aimant et caressant, tantôt écrasant et féroce. Et la femme s'y mue, quitte ses mensonges, le voudrait.

Jouer sa peau, c'est déjà pas mal. Jouer son âme, pourquoi pas ? Et si Victor Haïm avait raison ? Sa vision du monde de l'au-delà n'est pas plus farfelue qu'une autre, au contraire. L'Univers se révèle partout cruel (un big bang n'est pas la façon la plus élégante de venir au monde), pourquoi, s'il déchire corps et atomes, astres et dinosaures, se soucierait-il tout à coup de la beauté des âmes ? Parce qu'on est mort ? Allez les âmes, à l'aléatoire, comme tout le monde, les Justes seront parfois punis et les Méchants pourront aller au Paradis. Bas les masques, la Valse du hasard est un thriller.

Et que dansent très bien les deux comédiens. Avec une énergie étonnante. Où se vérifie une fois de plus la formule théâtrale : E = MI2 où M exprime la distance du théâtre au Métro parisien et I au carré, une Inconnue compagnie dans un Inconnu théâtre - encore selon le point de vue des petits-bourgeois parisiens (pas toi, ô non pas toi, vas-y, prouve-le moi, prouve-le-toi, pas toi) pour qui le périphérique est un cercle de Dante.

La palette de jeu de Fleur Abot est riche, précise colorée. Hiératique et glacée, cette femme, ou sensuelle, effrayée, pitoyable, adorable, mielleuse, naïve, perfide, délicieuse, aimante. Ah mais jusqu'où irais-tu pour te gagner le bon Dieu ? Elle y va. Frédéric Houessinon, l'ange noir, est partout à la fois, se remue comme un beau diable (pardonne-moi ces métaphores communes, lecteur, ou enlève-moi des points, mais tu le verras littéralement mouiller sa chemise pour toi), pris entre ses désirs interdits et... eh oui, triste découverte, même les anges ont un SurMoi.

Tous deux s'impliquent à fond, dans une mise en scène bien calculée (bravo les lumières et les musiques !) et bien rythmée (parfois un petit peu trop agitée) de Houessinon.

Au final, un vrai spectacle de pro (mais qui n'y laisse pas son âme), comme tu nous pries de t'en trouver, Saint Lecteur, et dont tu te rappelleras à chaque enterrement, ce qui te fera passer plus d'un excellent moment. Donc recueille-toi (et ton invité) à la porte de la Chapelle, et puis c'est tout droit, mais sois prudent, mon ange, j'ai encore besoin de tes points. Auprès de Dieu le Rédacteur-en-chef. De nos vies ?
Mis à jour le 07/01/2004
LE BON PLAN
Offre préférentielle pour les lecteurs de la Theatrotheque.com : 1 place achetée à 12 euros = 1 place offerte, en réservant de la part de la Theatrotheque.com au 01 47 98 11 10 ou par email à compagnie.wedan@wanadoo.fr. Offre réservée aux vingt premières demandes.
LA BILLETTERIE EN LIGNE EST ACTUELLEMENT FERMÉE
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE