• Trente-neuf ans de règne : plus que la prĂ©sence au pouvoir de tous les prĂ©sidents de la Ve RĂ©publique ...
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




La mécanique de l’amour sous toute ses formes.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 11/09/2013
au 22/09/2013

Du mercredi au dimanche Ă  21h, dimanche Ă  17h.
Cirque Electrique
Place du Maquis du Vercors
75020 PARIS
Tarif : De 8€ à 16€
Réservations :
09 54 54 47 24
Site Internet
Gilbert Peyre est un artiste passionnant, de ceux qui bouleversent les esprits en nous faisant entrer de plein pied dans leur univers. Un univers à la fois poétique, drôle, décalé, libidineux, enfantin, érotique, inquiétant, dérangeant... Autodidacte de génie, Gilbert Peyre n’a jamais cessé de fabriquer ses propres jouets. Les années ont passé et ses créatures (eh bien oui, parce qu’entre ses mains, les objets prennent vie) ont commencé à raconter des histoires. Depuis quelques temps, à force de passion et d’acharnement, Gilbert Peyre est entouré d’une équipe et crée des spectacles vivants qu’il transporte autour du monde.

Aujourd’hui, cette joyeuse troupe délurée pose ses valises, ses systèmes hydrauliques, ses poulies... au Cirque Electrique. Cupidon Propriétaire de l’immeuble situé sur l’Enfer et le Paradis est un spectacle atypique. Le spectateur est emporté dans un tourbillon où les repères sont bouleversés. Les comédiens deviennent des marionnettes mécaniques, un pantalon et une jupe sont amants, une armoire a de sérieux soucis de santé et les têtes de poupées s’envolent dans les airs. La structure est impressionnante ! Une sorte d’immense cage de ferraille où chaque coin recèle une création mobile. Et c'est au fur et à mesure que les différentes créatures/créations se dévoilent. Pièce maîtresse de cette immense construction, deux personnages, Cupidon et sa fiancée. Une prouesse d’acteur pour ces comédiens (Jean-Yves Tual et Marie De Oliveira) installés sur leurs genoux durant toute la durée du spectacle, sur des tabourets tournants et mobiles manipulés par les deux techniciens de l’équipe. Juliette Zanon et Bachir Sam sont en costumes d’écoliers installés devant leurs petits pupitres à presser les boutons des machines, contrôler les créations téléguidées... Ils jouent à dieu devant ce monde étrange et loufoque. Coincés dans leurs engins. Le jeu des acteurs; lui, se situe uniquement dans leurs bras, leur buste et leur visage. Les comédiens sont reliés en direct par oreillettes à l’équipe technique qui assure le reste de leurs déplacements. Un immense travail d’équipe.

Et ne croyez pas, parce qu’elles sont des marionnettes, qu'elles n’ont rien à dire. Ces créatures mi-homme mi- mécaniques en ont des choses à partager. Elles ont du texte, beaucoup de texte. Mais là aussi, cela devient passionnant, tant pour le comédien que pour le public, car tout leur texte est enregistré sur une bande sonore et tout est interprété en play-back. De plus, les timbres de voix sont inversés. La copine de Cupidon a la voix rauque d’un monstre alors que Cupidon chante comme une Castafiore ! Tout est précis et millimétré. Une prouesse artistique à noter.Marie De Oliveira se révèle magistrale et flippante par son jeu, ses mimiques, ses postures. Elle est à la fois belle, attirante et... très effrayante.

L’histoire serait plutôt au ressenti de chacun. Ça parle d’amour, c’est une certitude. Mais toutes les facettes de l’amour dans un univers entre rêve et cauchemar, enfer et paradis. Amour-amitié, amour-sexualité, amour-haine, amour-homme/femme, amour-enfant... On voyage, on navigue et on se laisse porter par les flots du spectacle et les différents tableaux.

L'équipe s’amuse et veut partager ce bonheur avec le public. Coquins, tous jouent avec lui. En premier lieu avec la petite enveloppe remise à l’entrée du chapiteau... Mais on n’en dira pas plus. Le mieux est de découvrir ce spectacle surprenant. Une création qui va en déranger certains, que d’autres vont adorer, mais qui ne passera pas inaperçue, ça c’est sûr !
Mis à jour le 13/09/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE