• Un riche écrivain reçoit la lettre d'une femme qui lui révèle la passion qu'elle a nourrie pour lui, sans que jamais il ne s'en aperçoive.
  • Le pari est osé car cette forme théâtrale, ces enchaînements sans fioritures mettent de côté le divertissement au service de l’écoute attentive.
  • Plus de 30 ans de présence sur scène… L’indémodable Popeck fait toujours recette ! Son fidèle public le suit, toutes générations confondues...
  • La pièce la plus sombre d’Henrik Ibsen où l’auteur oscille entre la critique sociale et  son amour inconditionnel pour un personnage qu’on aurait plutôt tendance à détester.
  • Des jouets qui prennent vie ?! Un rêve d’enfant qui se réalise sur scène dans ce joli spectacle musical mêlant des danses, des chansons et textes drôles et tendres. C’est très réussi et le jeune public adore !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une équipe déjantée pour un cabaret haut en couleurs ; strass, plumes et paillettes à volonté !

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 19/01/2013
au 17/03/2013

Les 19, 20, 23, 24, 25, 26, 27 janvier 2013 à 21h, les 1, 2, 3 février 2013 à 21h, les 13, 14, 15, 16, 17 mars 2013 à 21h.
Alhambra
21 rue Yves Toudic
75010 PARIS
commander_100x30_02.gif
Site Internet
Paris, ville de l’amour et du glamour ; capitale romantique, reine de la mode et de la haute gastronomie française. Mais Paris, c’est aussi la ville lumière où les projecteurs sont braqués sur des femmes rivalisant de beauté et de sensualité. Preuve en est des célèbres cabarets qui voient le jour à la fin du XIXe siècle et qui sont encore la fierté de la France et de sa capitale. Des cabarets enivrants où le public accourt du monde entier pour admirer les numéros de ses magnifiques créatures, à la fois vamps et déesses, s’effeuillant pour nous dévoiler toute leur beauté "au naturel". Le Moulin-Rouge, Les Folies Bergères, le Casino de Paris puis, quelques années plus tard, le Lido et le Crazy Horse ; ces lieux mythiques et fantasmagoriques sont connus dans le monde entier. Les shows français sont enviés et copiés au-delà des mers. C’est ainsi que le "strip-tease" est également parti à la conquête de l’Ouest. De nombreuses "girl-show" accompagnent les pionniers et les cowboys aux Etats-Unis. Elles sont, notamment dans tous les films de western, la représentation emblématique de cette époque.

Le burlesque, puisqu’on le nomme ainsi, connaît son âge d’or dans les années 50, en même temps que le rock'n'roll. Tatouages et rockabilly font bon ménage avec ces créatures enivrantes qui n’hésitent pas à s’effeuiller pour exhiber leurs derniers dessins gravés dans la peau. Une époque marquante et décisive pour la femme. Après une période de guerre où elle endosse le bleu de travail des hommes partis au front, la femme prend de l’assurance et, doucement mais sûrement, s’émancipe du joug masculin.

En 1990, les Etats-Unis connaissent un nouvel engouement pour le burlesque. Un courant érotico-artistique qui revalorise l’image de la femme, son potentiel érotique et sa puissance. Les shows ne sont plus l’unique prétexte pour voir de jolies demoiselles se dénuder, mais apportent une réflexion sur des thèmes travaillés de manière artistique. On voit apparaître des égéries porteuses de ce message aux valeurs plutôt féministes qui défendent leurs convictions avec grâce, talent et sensualité (Betty Page, Dita Von Teese, Colette, Emilie Loison, Juliette Dragon...).

Porte-Jarretelles et Piano à bretelles, c’est un show burlesque qui modernise le strip-tease traditionnel. Une troupe de quatre performeuses américaines et leur présentateur Franky O’Right, un M. Loyal que l’on n’oublie pas, viennent tout juste d’atterrir à Paris en provenance des Etats-Unis. Pour notre plus grand bonheur, ils vont enchainer les numéros dans un univers festif avec humour, auto-dérision, une pointe de trash et beaucoup, beaucoup d’érotisme.

Tout y est travaillé, pensé et utilise les codes du burlesque. Aussi ne s’étonnera-t-on pas de voir une femme chat ("the kitten stage") s’ébattre joyeusement avec les vêtements de sa copine sur scène. Boa, paillettes, nippies, faux cils démesurés pour spectacle totalement barré. Déjanté à l’image de ses protagonistes. Une accordéoniste à la voix marquante (et au cv impressionnant) nous raconte son histoire d’amour pour le camembert français (oui, oui, celui qui pue !) ; une ange défie les lois de la gravité sur sa barre de pole-dance et il nous semble qu’elle tournoie dans les airs avec la légèreté d’une plume ; une femme au foyer sexy se transforme en bombe sexuelle pendant qu’elle cuisine un bon gâteau (je vous laisse imaginer l’épisode avec la chantilly...) ; et une sirène toute de rouge vêtue nous vampirise avec son regard de braise et son corps de rêve. Elles sont magnifiques !

Lui, Franky, seul homme dans cet univers gonflé d’œstrogène, est hilarant et complétement fou. Ses introductions ou interludes sont une bouffée d’air frais après la vague de chaleur qu’amènent les filles à chacun de leur passage. Tantôt marionnettiste (une version de Roméo et Juliette inédite !), danseur, magicien, ce show-man aux mille bruitages et au total lâcher-prise nous charme par son humour et sa classe de mafieux à la Al Capone.

Le burlesque a le vent en poupe depuis quelque temps et le spectacle Porte-Jarretelles et Piano à bretelles en est une représentation parfaite. Un spectacle piquant, jamais vulgaire qui séduit les hommes et les femmes.
Mis à jour le 24/01/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
logo120_50_logo_fnac.gif
PUBLICITE