• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Jean-Louis Trintignant est un fou de poésie, il ne cesse d’en lire, d’en réciter à ceux qui l’entourent. Pour trois soirs, il nous fait partager sa passion.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 10/01/2013
au 12/01/2013

20h.
Théâtre Sorano
35 allées Jules Guesdes
31000 TOULOUSE
Métro Carmes ou Palais de Justice (ligne B)
Réservations :
05 34 31 67 16
Site Internet
Pendant trois soirs, le théâtre Sorano a accueilli Jean-Louis Trintignant. Accompagné des musiciens Daniel Mille et Grégoire Korniluk et sous les lumières d'Orazio Trotta, le comédien a donné à entendre des textes de Jacques Prévert, Boris Vian et Robert Desnos. Dans un théâtre comble. Ceux qui ont eu la chance d'avoir une place pour ce spectacle pourront le dire avec moi : difficile de trouver les mots après une telle explosion de poésie.

Le rideau du Sorano s'ouvre sur les trois artistes, installés en toute simplicité. Jean-Louis Trintignant commence par présenter les musiciens qui l'accompagnent. Il en profite même pour nous raconter une histoire que Daniel Mille lui a soufflée avant le début du spectacle. L'ambiance est légère et chaleureuse. Le comédien poursuit avec un premier poème de Jacques Prévert, Dans ma maison. Les mots semblent jaillir de sa bouche et à la fois, ils sont dits simplement, ou plutôt, justement. On les entend jusqu'à les voir. Il y a d'ailleurs une grande écoute mutuelle dans la salle, entre le public et les artistes mais aussi entre les musiciens et le comédien. Une sorte d'attention soutenue qui coupe le souffle. Jean-Louis Trintignant nous tient en haleine jusqu'à la dernière syllabe de chaque poème qu'il partage. Sa voix grave donne matière aux mots et nous touche. En interlude ou en accompagnement, les musiciens nous entraînent dans une ambiance jazz du siècle dernier.

Comme le dit si bien le comédien, Jacques Prévert, Boris Vian et Robert Desnos ont "une façon légère d'écrire des choses graves". À travers les poèmes qu'il a choisis, Jean-Louis Trintignant nous parle d'amour et d'amitié, de guerre et de liberté, d'engagement et de résistance, de la vie et de la mort... autant de thèmes, communs à ces trois poètes, qui nous plongent dans différents états. On s'émeut souvent, on se révolte, on sourit, on rit parfois, puis on retourne même en enfance avec La Fourmi de Desnos et Quartier libre de Prévert. Parfois, le comédien contextualise le poème qui suit, outre l'information que cela nous apporte, ces anecdotes renforcent le moment de partage que nous sommes en train de vivre. Nous sommes dans l'instant présent, vraiment, et nous ne voyons pas le temps passer.

Pendant une heure et quart, Jean-Louis Trintignant, Daniel Mille et Grégoire Korniluk nous font voyager à travers les mots de trois poètes libertaires. Le public est ravi. On en redemande. Les trois artistes nous offrent un dernier poème, pour le reste, il nous faudra aller fouiller dans notre bibliothèque...
Mis à jour le 14/01/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE