• Un conte √©cof√©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une v√©ritable p√©pite √† aller d√©couvrir au Th√©o Th√©√Ętre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n‚Äôallez pas √™tre d√©√ßu !
  • Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens d√©jant√©s, des textes dr√īles et percutants, voil√† la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste¬†! Ils puis en tourn√©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




"Une trop grande liberté met la jeunesse dans l'impossibilité de désobéir, alors que rien d'audacieux n'existe sans la désobéissance à des règles", extrait de Poésie critique de Jean Cocteau.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 11/12/2012
au 14/12/2012

Espace des arts
Sc√®ne nationale de Chalon-sur-Sa√īne
5 bis avenue Nicéphore Niépce
71100 CHALON-SUR-SAONE
Rťservations :
03 85 42 52 12
Site Internet
Escale en Bourgogne √† Chalon-sur-Sa√īne. Une ville situ√©e √† un peu plus d'une heure de TGV de Lyon et Paris. Une ville frapp√©e par la crise et pourtant.... A Chalon-sur Sc√®ne, la vitrine culturelle se d√©couvre √† la richesse des installations mettant en valeur la pluridisciplinarit√© artistique. La liste n'est pas exhaustive, mais citons le Conservatoire √† rayonnement r√©gional, des mus√©es, l'Espace des arts, le Th√©√Ętre Piccolo, La P√©niche, L'Arrosoir / Jazz Club. Le patrimoine prend possession du macadam avec la grande manifestation annuelle "Chalon dans la rue", Le Carmel reconverti aux arts contemporains et plastiques, etc.

L'Espace des arts et le Th√©√Ętre Piccolo, deux lieux et autant de repr√©sentations d'envergure ouvertes √† la cr√©ation, aux cr√©ations. Derni√®rement, La Meilleure Part des hommes de Pauline Bureau jou√©e √† La Temp√™te et prochainement programm√©e √† l'Espace des arts du 5 au 9 mars 2013, Petites Sir√®nes d'Alexis Moati du 22 au 29 janvier 2013 et la cr√©ation de Maelle Po√©sy Purgatoire √† Ingolsatd jou√©e du 11 au 14 d√©cembre 2012 au Th√©√Ętre Piccolo et √† suivre une tourn√©e en r√©gion.

L'√©clectisme des styles s'adresse √† un public toute g√©n√©ration confondue. Le travail de Philippe Buquet entour√©e d'une √©quipe convaincue du rendu r√©alis√© porte ses fruits au-del√† des limites de Chalon/Sa√īne. D'√©crire comme on tend une poign√©e de main ferme que ces gens-l√† sont des plus accueillants et chaleureux.

Purgatoire √† Ingolstadt, une pi√®ce √©crite dans les ann√©es 20 par une auteure bavaroise, Mareluise Fleisser. Elle formule avec ses propres mots la jeunesse provinciale prise dans les rouages de l'inconscience face aux adultes. Maelle Po√©sy d√©code les invraisemblances fig√©es dans les rapports d'un groupe de jeunes, lesquels renvoient une projection invers√©e d'eux-m√™me. La violence se heurte √† des enfermements consensuels o√Ļ l'individu parvient √† s'extraire pour √™tre aussit√īt reconditionn√© √† toute forme de rejet. Dans ce chaos labyrinthique, la religion cherche une issue √† l'√©veil de la jeunesse. L'homme pris sur le vif se trouve confront√© aux perversit√©s existentielles habilement manipul√©es par un effet de groupe.

La sc√©nographie s'ouvre sur un conservatoire de d√©rives psychotiques o√Ļ sont d√©construits les deux personnages principaux, Olga et Rœlle. Il n'est point de fuite sans √©chappatoire et le long escalier desservant le praticable conduit directement √† la d√©mesure universelle, le purgatoire.

La musique fait √©cho √† cette jeunesse √©touff√©e dans une soci√©t√© conjoncturellement √©difi√©e pour les adultes. Pour preuve, le p√®re de famille prend juge et partie pour Olga et manifeste de la m√©prise pour sa seconde fille. L'a√ģn√©e a l'avantage du physique et, ipso facto, joue de cet artifice pour s√©duire le sexe oppos√©. D'apparence plus ingrate, la cadette se voit contrainte et forc√©e de jouer les bonnes √† tout faire et dispose de peu de r√©pit pour s'affirmer en tant que femme. Eprise d'amour comme de libert√©, Olga bascule dans un attentisme exag√©r√©ment tourn√© vers deux jeunes hommes. L'un est m√©caniquement incalculable et l'autre joue les beaux gosses. Eg√©rie des filles de son √Ęge, Olga finira par √™tre rejet√©e √† l'annonce du b√©b√© qu'elle porte. Accabl√©e et condamn√©e sous couvert de la honte du p√©ch√©, elle a transgress√© les dogmes sacr√©s de la religion. Ite missa est.

Rœlle v√©hicule l'image du gar√ßon refoul√©, mal-aim√© et incompris. Un physique qui ne trompe pas, d√©gingand√© et peu soucieux de son corps, il sera le ressort de toutes les agressions. Menteur et voleur, il devra faire preuve d'abn√©gation devant les saints des saints. Ses ailes sont faites du m√©tal du trident du diable et il lui sera difficile de se pr√©senter dignement pour √™tre accept√© par ses pairs.

La mise en scène de Maelle Poésy, l'alchimie de l'humain revue par la quête spirituelle. Elle impose un style inventif confondant les révoltes intérieures à une forme d'inconscience collective. La narration de l'auteure dresse le portrait de jeunes invraisemblables et tellement vivants. Maelle les adapte sur scène dans une insoumission manichéiste résolument contemporaine car cette génération se reproduit à l'infini.

L'exercice aurait pu paraitre délicat, metteure en scène et comédiens s'en sortent bien. Aucun doute qu'ils sont soudés dans la vie comme sur scène car le résultat est certes déconcertant, mais prometteur.
Mis à jour le 17/12/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE