• Un conte Ă©cofĂ©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une vĂ©ritable pĂ©pite Ă  aller dĂ©couvrir au ThĂ©o Théâtre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n’allez pas ĂŞtre déçu !
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Le centenaire de la naissance de Jean Tardieu dans la salle Jean Tardieu ! Quoi qu'a dit ? A dit rin !

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 09/09/2003
au 28/09/2003

Du mardi au samedi Ă  21 heures,
Dimanche Ă  15 h 30.
Rond-Point
2 bis, avenue Franklin Roosevelt
75008 PARIS
Métro Franklin D. Roosevelt ou Champs-Elisées Clémenceau
Réservations :
01 44 95 98 21 ou 01 44 95 98 10
VIDÉO
L'archipel sans nom est un spectacle créé...
Bas débit (56 ko)
Haut débit (ADSL)
L'obsession du langage : voilĂ  ce qui excite le fol imaginaire de Jean Tardieu, et emmène le spectateur dans ce fascinant voyage au cœur de l'absurde. Il a toujours Ă©tĂ© entre deux, Tardieu, entre deux âges, entre deux horizons, entre enfance et vieillesse, entre rĂŞves et tragiques rĂ©alitĂ©s. Il a toujours donnĂ© Ă  entendre ce qui se love sous les mots, les interversions, les failles (les faillites ?) de nos pensĂ©es. Tardieu, c'est la part de l'ombre (d'ailleurs le titre d'un de ces nombreux recueils de poĂ©sies).

L'archipel sans nom est un spectacle créé par Gilles Guillot et Isa Mercure. Il regroupe des textes de Tardieu, incarnés par sept personnages. Ces fous-là ont perdu leurs repères, leurs codes. Ils ne savent plus pour qui, pour quoi, comment dire et comment faire. Ils perdent pied dans la parole et évoluent dans l'archipel sans nom comme des canards sans tête.

Le décor est un immeuble aux fenêtres donnant dans le vide sémantique, néant des choses passées, présentes et à venir. Comme Tardieu, nous sommes pris au piège, ensemble, dans "cette maison qui seul s'avance, au bord fleuri de l'abîme". Et nos âmes ? Elles sont malades, le printemps était trop vert et elles ont mangé trop de salade. En démasquant les conventions du théâtre classique, l'air de rien, badin et léger comme une farce, Tardieu est dignement fêté, à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance. Celui qui affirmait avoir "toujours tourné en rond" n'a pas usé de circonvolutions inutiles.
Mis à jour le 16/09/2003
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE