• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Londres, la lande écossaise, poursuites en voiture, et sur fond d’espionnage, une histoire d’amour...

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 04/10/2012
au 07/10/2012

Odyssud
4 avenue du Parc
31700 BLAGNAC
Réservations :
05 61 71 75 15
Site Internet
Londres, août 1935. Le rideau se lève sur un homme, Richard Hann, qui assiste à un spectacle de variétés, seul, du haut d’un balcon de théâtre. Alors qu’il souhaitait simplement passer une bonne soirée, ce bourgeois anglais va se retrouver, malgré lui, embarqué dans une histoire de meurtre : Mrs Smith, une femme mystérieuse prétendant être un agent des services secrets et poursuivie par des tueurs, est poignardée dans le fauteuil club de son "hôte". Dans sa main serrée, elle tient l'adresse du chef d'un réseau d'espionnage baptisé "Les 39 Marches"... Pour Richard Hann, c’est donc le début d’une dangereuse aventure, pour tenter de comprendre pourquoi on lui a collé un meurtre sur le dos...

En signant cette mise en scène, Eric Métayer n’a pas oublié un seul moment fort du film dont la pièce est tirée : les scènes de Londres, la lande écossaise, les cascades, les poursuites en voiture et en avion, l’histoire d’amour, l’espionnage et le suspens... tout nous ramène à l’univers d’Hitchcock. Cependant, il y ajoute sa touche personnelle et adapte la pièce sur un ton plus comique et loufoque, qui n’est pas sans déplaire au public ! Et cet aspect burlesque, vous pourrez le retrouver partout...

Tout d’abord, dans le changement de personnages. Car pour interpréter la bonne centaine de personnages de la pièce, ils ne sont que quatre comédiens. Et même si le challenge était énorme, ils s’en sortent brillamment. Ces changements font d’ailleurs partie de la mise en scène, puisque certains se font face au public. Une mention spéciale à Eric Métayer et Jean Philippe Beche, pour la scène de la gare : avec pour seule alliée une poignée de chapeaux, ils parviennent à faire prendre vie à un éventail de personnages, devant nos yeux et à une vitesse folle !

L’intégralité de la pièce se joue dans un décor minimaliste, et pourtant très ingénieux. Pupitre, escabeau, bar, fauteuil ou encore lampadaire, tous ces objets trouveront leur utilité à un moment ou un autre du spectacle. Un simple cadre peut faire office de fenêtre, et la porte de l’appartement de Richard Hann peut devenir celle d’une autre maison... D’autres astuces tout aussi ingénieuses ont été insérées par endroit, pour casser le rythme du spectacle. Vous assisterez ainsi à des jeux d’ombres, par exemple. Au final, pas de superflus : seulement des décors utiles au bon déroulement de la pièce, enrichis de quelques effets visuels destinés à surprendre toujours plus le public !

Mais tout cela ne serait rien sans le dialogue des personnages. Et même si les textes conservent une partie de leur univers hitchcockien, on retrouve ici une part d’humour et de loufoqueries qui ravissent les spectateurs. Sans compter les quelques improvisations auxquelles on assiste parfois : à titre anecdotique, deux personnages ont décidé de transformer l’accent écossais en accent du Sud-Ouest, lorsque la pièce s’est jouée à l’Odyssud de Blagnac ! Mais selon les propos d’Eric Métayer lors d’une interview, il n’y en a peu, car dans cette adaptation, tout est millimétré au geste près et cela serait trop risqué de se laisser aller à l’improvisation sur certaines scènes.

Certains pourront trouver, certes, quelques longueurs à certaines scènes, qui sont parfois moins dynamiques que d’autres. Mais il est indéniable que ces passages sont nécessaires, ne serait-ce que pour la bonne compréhension de l’histoire, qui est tout de même un tantinet compliquée ! Et puis, ces scènes donnent aussi l’occasion aux comédiens de souffler un moment, au cours de leur performance d'une heure trois quarts !
Mis à jour le 19/10/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE