• L'œuvre de 1927 signée Hermann Hesse, Prix Nobel allemand. Brûlée par les nazis, elle est devenue culte vingt ans plus tard. A ne pas manquer !
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Labyrinthe inquisitorial

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2012
au 28/07/2012

20h20. Relâche les 17, 24 juillet.
Théâtre Girasole
24bis, rue Guillaume Puy
84000 AVIGNON
Tarif : 15€ / 10€
Réservations :
04 90 82 74 42
Site Internet
Des possédées de Loudun aux douze hommes en colère, la culpabilité aléatoire est un thème récurrent de l’écriture théâtrale. L’actualité récente a alimenté les chroniques judiciaires traitant d’affaires de pédophilie ecclésiastique, le plus souvent avérée... Le thème de cette pièce de l’auteur américain John Patrick Shanley, qui reçut le Prix Pulitzer et donna lieu à un film, relève de ce domaine. Mais le traitement se situe ici en amont, au niveau des soupçons suscités par la rumeur, non à celui de l’instruction de l’affaire, si affaire il y a...

Dans un collège du Bronx, en 1964, un prêtre par ailleurs professeur de sport, le père Flynn, a reçu dans son bureau le seul élève de couleur de l’établissement. La jeune sœur James, non démunie d’une certaine naïveté, a constaté que le jeune élève, à son retour en classe, sentait le vin et avait un comportement étrange. Elle raconte le fait à la directrice, la sœur Aloysius, qui veut appliquer dans son établissement une discipline stricte. Elle soupçonne immédiatement le père Flynn de relations équivoques avec le jeune élève. Sans aucune preuve réelle... Le père Flynn se défend bec et ongles. Il arrive à convaincre la sœur James de sa bonne foi : si la sœur Aloysius veut être d’une extrême sévérité, lui pense qu’avec les enfants, c’est la gentillesse, l’affection qui sont les conduites les plus efficaces.

Au bout de ces accumulations de soupçons contre laquelle le prêtre a quelque peine à se défendre, il sera muté dans un autre établissement – une promotion ! – mais la vérité aura-t-elle bien été établie ? Rien n’est moins sûr...

Le nœud de l’affaire se situe donc au cœur de la conscience même d’une sœur Aloysius bien trop installée dans des certitudes de principe – cela s’appelle aujourd’hui intégrisme – bien trop friables, face aux doutes des autres personnages.

Josiane Stoleru est une sœur Aloysius très convaincante de vérité devant qui Emilie Chesnais incarne une Sœur James excellente de fausse fragilité. Robert Bouvier, également metteur en scène, est un père Flynn ambigüe et Elphie Pambu a beaucoup d’autorité dans le rôle de la mère de l’élève.
Mis à jour le 15/07/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE