• Trente-neuf ans de règne : plus que la prĂ©sence au pouvoir de tous les prĂ©sidents de la Ve RĂ©publique ...
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Labyrinthe inquisitorial

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2012
au 28/07/2012

20h20. Relâche les 17, 24 juillet.
Théâtre Girasole
24bis, rue Guillaume Puy
84000 AVIGNON
Tarif : 15€ / 10€
Réservations :
04 90 82 74 42
Site Internet
Des possédées de Loudun aux douze hommes en colère, la culpabilité aléatoire est un thème récurrent de l’écriture théâtrale. L’actualité récente a alimenté les chroniques judiciaires traitant d’affaires de pédophilie ecclésiastique, le plus souvent avérée... Le thème de cette pièce de l’auteur américain John Patrick Shanley, qui reçut le Prix Pulitzer et donna lieu à un film, relève de ce domaine. Mais le traitement se situe ici en amont, au niveau des soupçons suscités par la rumeur, non à celui de l’instruction de l’affaire, si affaire il y a...

Dans un collège du Bronx, en 1964, un prĂŞtre par ailleurs professeur de sport, le père Flynn, a reçu dans son bureau le seul Ă©lève de couleur de l’établissement. La jeune sœur James, non dĂ©munie d’une certaine naĂŻvetĂ©, a constatĂ© que le jeune Ă©lève, Ă  son retour en classe, sentait le vin et avait un comportement Ă©trange. Elle raconte le fait Ă  la directrice, la sœur Aloysius, qui veut appliquer dans son Ă©tablissement une discipline stricte. Elle soupçonne immĂ©diatement le père Flynn de relations Ă©quivoques avec le jeune Ă©lève. Sans aucune preuve rĂ©elle... Le père Flynn se dĂ©fend bec et ongles. Il arrive Ă  convaincre la sœur James de sa bonne foi : si la sœur Aloysius veut ĂŞtre d’une extrĂŞme sĂ©vĂ©ritĂ©, lui pense qu’avec les enfants, c’est la gentillesse, l’affection qui sont les conduites les plus efficaces.

Au bout de ces accumulations de soupçons contre laquelle le prĂŞtre a quelque peine Ă  se dĂ©fendre, il sera mutĂ© dans un autre Ă©tablissement – une promotion ! – mais la vĂ©ritĂ© aura-t-elle bien Ă©tĂ© Ă©tablie ? Rien n’est moins sĂ»r...

Le nœud de l’affaire se situe donc au cœur de la conscience mĂŞme d’une sœur Aloysius bien trop installĂ©e dans des certitudes de principe – cela s’appelle aujourd’hui intĂ©grisme – bien trop friables, face aux doutes des autres personnages.

Josiane Stoleru est une sœur Aloysius très convaincante de vĂ©ritĂ© devant qui Emilie Chesnais incarne une Sœur James excellente de fausse fragilitĂ©. Robert Bouvier, Ă©galement metteur en scène, est un père Flynn ambigĂĽe et Elphie Pambu a beaucoup d’autoritĂ© dans le rĂ´le de la mère de l’élève.
Mis à jour le 15/07/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE