• Un conte Ă©cofĂ©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une vĂ©ritable pĂ©pite Ă  aller dĂ©couvrir au ThĂ©o Théâtre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n’allez pas ĂŞtre déçu !
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




La Papesse américaine ou l'ascension d’une femme

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2012
au 28/07/2012

20h.
Les Trois Soleils
4, rue Buffon
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 82 25 57
Site Internet
Première production de la compagnie Fracasse, La Papesse américaine est tirée d’un pamphlet d’Esther Vilar publié en 1982. Seule en scène, Nathalie Mann y tient le rôle d’une papesse fraîchement élue s’adressant à ses (non) fidèles.

An : 2040. Le décor : un studio de télévision. Les cérémonies d’intronisation des papes se déroulent désormais sur le petit écran. Les fidèles ont déserté l’Eglise et pour renflouer ses caisses, celle-ci n’a d’autres choix que de se faire sponsoriser, notamment par les banques et les compagnies d’assurance.

C’est dans ce contexte que pour la première fois, une femme, Jeanne II, est Ă©lue. VĂ©ritablement consciente des faiblesses et des doutes de l’Homme – croyant ou non, elle sait en jouer. SĂ©ductrice, un brin racoleuse, cette papesse n’a pas peur de mettre carte sur table dans le but de redonner Ă  l’Eglise sa splendeur d’antan (et accessoirement, la foi aux hommes).

Dès son entrée en scène, Nathalie Mann, par son regard, nous captive. Elle incarne magnifiquement cette papesse autoritaire et séduisante malgré son austère robe ecclésiastique. Son jeu est puissant et le texte est fort. Sourire charmeur aux lèvres, elle amuse, surprend, interroge, émeut... On sourit beaucoup, on rit souvent et l’on se surprend parfois à frissonner.

La mise en scène est sobre et fonctionne plutĂ´t bien. Durant 1h10, on reste captivĂ© par cette papesse ambitieuse et surprenante d’honnĂŞtetĂ© sous l’œil des camĂ©ras. On l’écoute avec attention raconter l’évolution de la religion catholique (nous sommes en 2040, rappelez vous) et constater l’échec de l’Eglise. Les questions posĂ©es (si Dieu existe, pourquoi y a t-il autant de misères sur terre ? Que fait-on de notre libre arbitre ?) dĂ©routent dans la bouche d’un pape, pardon d’une papesse et les rĂ©ponses proposĂ©es, pourtant parfois un peu dĂ©rangeantes, semblent Ă©trangement logiques et cohĂ©rentes.

La Papesse américaine est une pièce qui nous renvoie à notre propre spiritualité et qui s’interroge sur les conséquences de notre liberté. On retrouve dans ses mots un écho aux questions que nous nous sommes sûrement posées un jour. En sortant de la pièce, l’on ne peut s’empêcher de penser à Nietzsche qui disait : "Dieu est mort, c’est nous qui l’avons tué".

La Papesse américaine, un spectacle riche et surprenant à découvrir absolument dans la Cité des Papes.
Mis à jour le 11/07/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE