• Un conte Ă©cofĂ©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une vĂ©ritable pĂ©pite Ă  aller dĂ©couvrir au ThĂ©o Théâtre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n’allez pas ĂŞtre déçu !
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Le Club 27, un club aux membres brulants. Vous voulez y entrer ? Voici les règles du jeu.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2012
au 27/07/2012

20h15. Relâche le 17 juillet.
La Manufacture - Scènes contemporaines
2, rue des Ecoles
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 85 12 71
Site Internet
Un club particulier, tout le monde peut y jouer. Pour cela, il faut dire "Fuck" plusieurs fois par jour, être rock, brûler la chandelle par les deux bouts et surtout mourir à 27 ans. Nombreux sont les chanteurs et musiciens connus et adulés du public, qui composent ce club. Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin, Kurt Cobain, Brian Jones, Robert Johnson... Et plus récemment encore Amy Winehouse. Des artistes de talent, véritables étoiles filantes qui sont passées dans le cosmos en se consumant.

Guillaume Barbot nous présente quelques-uns de ces artistes et leur univers. Sous forme de conférence de presse, le public se retrouve face aux caricatures grossières de Janis, Jimi, Brian... Dans un décor de joyeux bordel avec une baignoire, une table, un canapé, les comédiens évoluent en fumant des clopes et en buvant de la bière sur fond de légère provocation, pour nous expliquer les règles du jeu du club 27. Pour cela, il faut être rock ! Alors les petites culottes s’envolent, la table est sciée et se prend des coups de marteau, on renverse tout, on se déguise avec une robe de mariée et un bandana à l’effigie de Marilyn Manson...

La musique occupe une part importante de cette création théâtrale. Le musicien Pierre Marie Braye-Weppe nous régale de sons à la guitare, au violon... Véritable musicien touche à tout, il passe de l’un à l’autre avec aisance et reprend des tubes comme Smell like teen spirit, Summertime... mais remaniés à sa façon. Les comédiens sont loin d’avoir la voix et le charisme des icônes qu’ils incarnent. Peu importe. Au début dérangeant, on se laisse prendre par cette évocation, se souvenir de ce que furent ces artistes. Toutefois c’est un véritable plaisir de voir les quelques vidéos des concerts de Janis projetés en fond de scène.

Club 27 est légèrement provocateur, dans l’idée de retranscrire cette énergie d’autodestruction des membres du club. On ne cherche pas à comprendre pourquoi Kurt était un junkie, ni pourquoi Janis Joplin couchait avec tout le monde. Les comédiens montrent que ces artistes adorés des jeunes, élevés au rang d’icône, de mythe, étaient finalement des personnes à l’attitude destructrice et que ça n’est pas si chouette qu’on l’imagine.

Pourquoi le rock ? Pourquoi vivre dans l’extrême au détriment de tout et de soi-même ? Pour vibrer, ça s’est sûr, mais aussi, peut-être, pour une recherche de quelque chose ? En réponse à l’héritage que l’on nous laisse, lourd fardeau à porter et dont on veut se libérer ? Le texte de Céline Champinot qui s’énerve car aujourd’hui, elle veut qu’on écoute ce qu’elle a à dire, est fantastique. Bien sûr qu’il y a un engouement pour les années 60, 70, début 80. La musique n’était qu’expérience, on cherchait, on testait tout et surtout n’importe quoi. Les jeunes semblaient plus libres, révoltés, savaient faire la fête. Mais ces mêmes jeunes devenus parents aujourd’hui, que nous lèguent-ils ? Un monde où dès 10 ans, on sait que l’avenir sera difficile à cause de la précarité de l’emploi. Qu’ont apporté les années hippy, les années rock, les années punk ? Toutes ces contestations et ces expériences, pourquoi ?

Il est normal, après tout, que l’on ait envie de retrouver cette forme de liberté utopique, ce qui explique un tel engouement pour ces époques, mais le temps avance, les choses évoluent dans le sens que nous leur donnons et nous ne pouvons pas changer le passé. Seulement l’avenir.

Club 27 est un spectacle actuel, tant par sa forme que par son fond. Il donne une réflexion sur nous, notre société, nos désirs personnels... Tout cela avec de la musique, des pétages de plomb maitrisés et certains textes qui frappent. Très intéressant même si faussement provocateur.
Mis à jour le 11/07/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE