• Peut-être réussirez-vous, vous, à vous sortir des pièges brûlants de l’identité ?
  • La musique de Chopin et les mots de Wilde !
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un voyage à travers le temps dans le Marseille d’autrefois, une ville colorée et pleine de vie.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2012
au 28/07/2012

20h. Relâche le 16 juillet.
Théâtre des Carmes - André Benedetto
6, place des Carmes
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 82 20 47
Site Internet
Après avoir joué et chanté les textes de Benedetto dans Urgent Crier !, Philippe Caubère réitère et donne vie sur scène au magnifique texte d'un poète peu connu : André Suarès. C’est avec le désir de retranscrire son amour pour sa terre natale, une terre riche et variée (tant par sa population qui vient du monde entier, que par sa végétation, son climat, ses activités...) que Caubère nous fait découvrir la poésie de Suarès. Déçu par l’idée actuelle que l’on se fait de Marseille et l’image que cette ville renvoie, Philippe Caubère retrouve dans Marsiho la terre de son enfance, celle de son grand-père, celle qui est si chère à son cœur. Et on comprend pourquoi.

André Suarès nous peint un portrait brûlant de Marseille. Tel un impressionniste, tout y passe. On voyage au travers des rues et on se promène sur le port. On y découvre des petits coins de paradis. On découvre aussi sa population et ses activités : les méandres de la Bourse, une matrone de bar à la fois sympathique et terrifiante, les prostituées de Marseille (les "cagoles") et leur quartier chaud où tous les touristes s’empressent de venir y jeter un coup d’œil,.. Des portraits puissants et minutieux servis par un comédien charismatique et superbe. Les années passent mais Philippe Caubère ne perd rien de son talent. Bien au contraire. Tout de blanc vêtu, il arpente la scène, et comme toujours, nous emmène faire un voyage dans son univers.

Comme à son habitude, une scénographie très épurée. Une chaise et des jeux de lumières accompagnent l’acteur. Quelques morceaux de musique classique qui, tout en douceur, nous bercent et facilitent notre voyage.

Deux heures d'un spectacle très concentré, basé sur le texte. Philippe Caubère incarne brièvement quelques trop rares personnages, nous privant ainsi de ce qui a fait jusqu'alors sa marque de fabrique. L’incarnation de personnages et de dialogues manquent au spectacle. Deux heures sur Marseille est peut-être trop long pour qui ne connait pas cette ville. Bien sûr, Philippe Caubère nous transmet son amour et nous donne envie de découvrir cette merveilleuse cité, mais l’attention baisse selon les moments du spectacle. Le monologue perd parfois le public. Cela dit, quelle mémoire !

Le son du mistral, fort et entêtant, en devient gênant. Et l’on peine à comprendre le comédien, ses paroles couvertes par ce vacarme infernal. Mais l'on comprend ce choix artistique : cet effet retranscrit parfaitement ce qu’est le mistral, un vent puissant avec lequel il est impossible de lutter. De même que l’effet du stroboscope, lorsque le fils annonce à ses parents qu’il doit partir, finit par donner mal à la tête...

Ce nouveau spectacle encore tout frais évoluera avec le temps. Depuis quelques années, Philippe Caubère travaille un autre style de théâtre. Les amoureux du Roman d’un acteur seront peut-être déboussolés, certains même déçus. Quoi qu’il en soit, Philippe Caubère prouve qu’il est toujours un grand homme de théâtre et qu’il aime les belles choses. Avec Marsiho, il nous offre une magnifique traversée de cette partie du monde où l’accent (qu’il maîtrise parfaitement) chante au soleil et fait écho aux chants des cigales. Marseille, une ville aux couleurs chatoyantes, où l’on rêve d’y plonger.
Mis à jour le 10/07/2012
NOTEZ-LE
Pour en savoir plus : [site]
VOTRE AVIS
CARON. Deux heures de présence au service d'un texte superbe. Que P. Caubère continue à nous étonner !
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE