• Un conte Ă©cofĂ©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une vĂ©ritable pĂ©pite Ă  aller dĂ©couvrir au ThĂ©o Théâtre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n’allez pas ĂŞtre déçu !
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un Tennessee Williams, moderne, high-tech et cru ; un Tennessee Williams comme vous ne l’avez jamais vu.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 22/11/2011
au 26/11/2011

TNT Théâtre national de Toulouse
1 rue Pierre Baudis
31000 TOULOUSE
Réservations :
05 34 45 05 05
Site Internet
Toujours dans le cadre du festival "Regard(s) : Nos Amériques" organisé par le TNT pour cette saison, aujourd’hui c’est une compagnie américaine, The Wooster Group’s, qui est invitée dans la ville rose pour nous offrir sa version du Vieux Carré de Tennessee Williams. Cette pièce est une des dernières de l’auteur. Il retrace ses souvenirs, son éveil artistique et sexuel, ainsi que les divers personnages qui ont composé sa vie et l’ont inspiré.

Cette fois, passons par les coulisses et installons-nous directement sur la scène pour être plus proche encore de la scénographie et des acteurs. Quelle scénographie ! Une grande structure de métal, sorte de cage à poule, agrémentée d’écrans plats, d’une multitude de projecteurs, de portes sur rail, de deux praticables sur roulettes et d’un immense écran en fond de scène. Avant même notre entrée sur scène, nous sommes prévenus, le spectacle est en anglais, certes surtitré, mais certains passages sont si rapides qu’il est difficile de suivre l’intégralité de la traduction. Un conseil : mieux vaut lire, avant, le synopsis du spectacle dans le programme où chaque scène est détaillée. Mais, que l’on se rassure, même si l’on ne comprend rien à la langue de Shakespeare, l’histoire reste tout à fait compréhensible par le seul jeu des acteurs.

Et voila que le spectacle commence. Les comédiens font leur entrée, alors qu'en fond de la scène, des techniciens sont installés derrière une armada de consoles et de technologie. Tout au long du spectacle, ils suivront les comédiens et les accompagneront d’effets techniques. D'où la présence de tous ces écrans et des caméras. Durant leur performance, les comédiens sont filmés et retransmis en direct sur les écrans, créant un effet de superposition, une vision multiple (presque kaléidoscopique). A mille lieu d’une représentation théâtrale conventionnelle et lisse (pour ne pas dire propre), The Wooster Group’s propose une performance brute, frontale et toute en relief. La scénographie est impressionnante et chargée, les acteurs se mettent à nu, dans une mise en scène moderne. Un véritable uppercut !

Jugez plutôt : les acteurs se déshabillent et portent des godemichés en constante érection à la ceinture. Ils crachent, se masturbent mutuellement, fument... Beaucoup de spectateurs choqués ou plus modestement dérangés sortent pendant la représentation. Le texte en anglais débité rapidement (durant les premières minutes), cette structure high-tech et ces personnages étranges ont de quoi dérouter, au début. Mais doucement et sûrement, les comédiens nous amènent avec eux, et nous embarquent dans leur univers, dans ce vieil hôtel pourri de la rue Toulouse du quartier "Vieux Carré". On plonge avec eux dans cette folie, dans cette recherche, cette expérimentation humaine de la vie, des désirs, des plaisirs et des souffrances.

L’écrivain, personnage principal, représentation de Tennessee Williams lui-même dans sa jeunesse, est aux prémices de sa vie d’artiste. Il découvre son attirance pour les hommes ; sexualité qu’il n’assume pas et dont il souffre. La performance d’Ari Fliakos est magistrale. Jeune homme timide et discret au début de la pièce, il semble tomber dans un gouffre de folie à vivre dans cet environnement emprunt de luxure, de drogue et de violence. Il se transforme en une sorte d’artiste autiste écoutant aux portes de ses voisins pour relater leur histoire sur sa machine à écrire. On peut y déceler les ressemblances avec l’écrivain atypique et unique en son genre, Hunter S. Thompson.

Tous les comédiens sont formidables, ils se donnent entièrement et sans détour. D'autant qu'une bonne partie d’entre eux interprètent plusieurs personnages. Le changement se fait à vu, sur scène au fil de l’histoire. Sans cela, il aurait été bien difficile de croire que ces personnages si différents, sont interprétés en fait par un seul et même comédien.

Bref, un spectacle remarquable et bien atypique pour la scène du Théâtre nationale de Toulouse. Les Américains sont novateurs et d’un très haut niveau, la compagnie The Wooster Group’s nous le prouve avec cette adaptation de Tennessee Williams. Un ouragan de fraicheur et de nouveauté qui, tel une tornade, nous embarque, nous propulse dans tous les sens et nous laisse grogui et hagard, même si l'on comprend que tout cela ne plaise pas à tout le monde. A vous de voir...
Mis à jour le 27/11/2011
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE