• ''Un spectacle 100% honnête comme ça ne se fait plus de nos jours'', revendique Aurélie Bouquet.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Tiré du conte d'Hans Christian Andersen : Les Habits neufs de l'empereur

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 01/10/2011
au 15/10/2011

Tous les jours à 19h (relâche les jeudis).
Théâtre des Clochards célestes
51 rue des Tables Claudiennes
69001 LYON
Métro C (arrêt Croix Paquet) ou Bus 6 (arrêt Tables Claudiennes)
Tarif : 14€ / 7€
Réservations :
04 78 28 34 43
Site Internet
Ce texte raconte comment deux marchands, par les jeux de la parole et de la duperie, fabriquent des vêtements que seuls les gens intelligents peuvent voir et réussissent ainsi à berner un roi et tous ses sujets. Des vêtements, en réalité, parfaitement invisibles - et forts onéreux ! Mais personne n’ose l’affirmer, de peur de passer pour un sot. Spécialement le roi, qui tient à garder son honneur, quitte à accepter de "s’habiller" de ces vêtements lors d’un défilé public. S’en suit une confusion générale : le roi est nu ? Oui, le roi est bien nu, affirme une seule et unique voix dans l’assistance, innocente et honnête : celle d’un enfant.

Pour raconter cette histoire, Patrick Dubost donne la parole à une conteuse : elle procède avec sa mémoire incertaine, parfois infidèle, ou inventive. Elle est de temps à autre interrompue par une voix (metteur en scène ? conscience ?...) qui corrige ses erreurs, lui demande des précisions. Il s’agit de raconter cette histoire magnifique en gardant toujours conscience du fait que nous sommes dans une parole en construction, avec ses naïvetés, ses hésitations, ses inventions éphémères et sa drôlerie.

Isabelle Paquet a invité Patrick Dubost à écrire ce texte car elle apprécie ce conte depuis son enfance : cela lui donnait l’espoir qu’une parole vraie et libre puisse s’exprimer sans peur. Adultes, nous continuons d’avoir peur de dire certaines vérités, surtout quand elles ne s’inscrivent pas dans un courant de pensée majoritaire. Isabelle Paquet souhaite également donner à la parole de l’enfant une juste valeur : ni supérieure ni inférieure à celle de l’adulte. Elle est celle d’un autre qui s’écoute, encore affranchie du conditionnement social.


Ce spectacle n'a pas encore été chroniqué
par la rédaction de La Theatrotheque.com.

Mis à jour le 02/11/2011
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE