• Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (Ă  partir de 7 ans), d'après les dessins de SempĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une assez furieuse envie de vivre

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 08/07/2011
au 30/07/2011

20h40.
Essaion-Avignon (ex-Gilgamesh)
33, rue de la Carreterie
84000 AVIGNON
Tarif : 15€ / 10€
Réservations :
04 90 25 63 48
Site Internet
Sur le parking d’une boîte de nuit, dans une quelconque ville de province, un samedi soir, six personnages se croisent, se rencontrent et, quelquefois s’affrontent...

Comme dans bien des pièces de Xavier Durringer, ce sont pour la plupart des plus ou moins paumés. Aux garçons, on a refusé l’entrée au Maximum, la boîte de nuit. Rou (Justin Blanckaert) attend que sorte Lucie (Capucine Lespinas), sa dernière conquête. Il reste dans la compagnie plus ou moins forcée de Poupon (Simon Fraud), sa sœur Rose (Dalia Bonnet) et de Vic (Omar Salim), ce dernier destiné plutôt à jouer les arbitres.

Mais Lucie est l’épouse de Jean (Jérémie Meiler) qu’elle veut quitter... A partir de cette situation explosive, Rou se montrant particulièrement agressif, la tension, alimentée par d’autres événements, va monter de plus en plus entre les différents personnages jusqu’à l’explosion finale.

Les six acteurs de cette pièce sont particulièrement convaincants dans des personnages et des situations dramatiques extrêmes parfois périlleuses. Ils sont bien aidés par la mise en scène d’un dynamisme très calculé d’Andréa Brusque... mais aussi par le texte de Durringer, qui excelle à donner aux laissés pour compte de notre société inégalitaire une parole âpre, mais souvent porteuse d’un humour féroce. Ici, ce ne sont pas tant les personnages qui sont violents que leurs conditions d’existence. Le jeu des acteurs exprime donc, en deçà de la violence, un certain désespoir.

VoilĂ  donc un théâtre, une œuvre – celle de Xavier Durringer dans son ensemble – qui aborde sans complexes les thèmes porteurs de notre sociĂ©tĂ©, sur laquelle il porte un regard sans concession. Et un spectacle donc Ă  ne pas manquer !
Mis à jour le 18/07/2011
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE