• Courez vraiment voir son show, vous n‚Äôallez pas √™tre d√©√ßu !
  • Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens d√©jant√©s, des textes dr√īles et percutants, voil√† la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste¬†! Ils puis en tourn√©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle √©bouriffant et dr√īle qui tourne en r√©gion parisienne et en province¬†!
  • ''<i>L‚Äôhomme le plus aim√© des Fran√ßais</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n‚Äôest d√©sesp√©r√©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Il Postino, une métaphore à l'exil, l'amitié.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 20/06/2011
au 30/06/2011

Th√©√Ętre du Ch√Ętelet
1 place du Chatelet
75001 PARIS
M√©tro Ch√Ętelet les Halles
Rťservations :
01 40 28 28 40
Site Internet
En 1994, Michael Radford porte √† l'√©cran le film Il Postino. Dans la distribution, Pablo Neruda √©tait interpr√©t√© par un exceptionnel Philippe Noiret et le facteur par Massimo Troisi. Ce film restera √† jamais graver dans les tablettes du cin√©ma. Le point de d√©part de ce long-m√©trage fut inspir√© du roman d'Antonio Skarmeta, Ardiente Paciencia, Une Ardente Patience en 1985. L'histoire se d√©roulait √† la fin des ann√©es 1960 au Chili, √† la Isla Negra, o√Ļ Pablo Neruda r√©sidait.

L'opéra de Daniel Catan se rapproche du film de Michael Radford car la chronologie a quelque peu été bouleversée. La narration prend ses sources au début des années 1950 en Italie. Pablo Neruda a du fuir le Chili avec son épouse Matilde pour des raisons politiques car il pensait rouge.

Il Postino, un op√©ra mis en sc√®ne par Ron Daniels et l'Orchestre symphonique de Navarre dirig√© par Jean-Yves Ossonce. Le Th√©√Ętre du Ch√Ętelet rend ainsi hommage √† Daniel Catan, d√©c√©d√© en avril 2011, en accueillant en son cœur cette belle composition. Une autre fa√ßon de rendre gr√Ęce √† l'ode port√©e en po√©sie par Pablo Neruda, le th√©√Ętre du Ch√Ętelet est de facture italienne.

Après avoir vu le film de Radford, le compositeur mexicain, charmé par l'histoire, décide d'en écrire un livret. L'adaptation n'a pas été des plus aisées car il s'agissait de concentrer la narration sur la brève exode de Neruda en Italie. L'accent a été magistralement pointé sur la relation d'amitié entre le poète et le facteur et le contexte politique de l'époque a fait l'objet d'une brillante reconstitution.

L'action de l'opéra de Daniel Catan s'étaie sur un fait de vie éphémère de Pablo Neruda, son passage sur l'ile de Capri. Les habitants de cette ile sont sujets à la pénurie d'eau. Les élections approchent et Di Cosimo, candidat au teint mafieux, scande monts et merveilles de son porte-voix à qui acceptera de l'écouter. Mario Ruoppolo, facteur à ses heures, vit paisiblement à l'ombre méditerranéenne. Mario, c'est un jeune homme romantique qui refuse la destinée de ses frères, embarqués pour les Etats-Unis, et encore moins devenir pêcheur comme son père. Sa tranquille existence bascule soudainement quand il apprend que son unique client n'est autre que le poète à la renommée internationale, Pablo Neruda.

L'amitié entre le poète exilé et le facteur déclenche une dynamique à cette histoire passionnelle. Entre l'homme de lettres et l'homme à lettres, la conjonction du temps tisse des liens culturels. Pablo Neruda enseigne à Mario l'art d'utiliser la métaphore. Il lui apprend qu'elle convient en toute circonstance. Les mots le motivent et effacent sa timidité quand il déclare par écrit sa flamme à Béatrice Russo.

La musique subjugue le personnage de Mario. De prime √† bord, il pr√©sente une inexpressivit√© presque pathologique caus√©e par un entrain latent et un r√©el manque d'ambition. La rencontre avec le po√®te l'emporte dans un voyage imaginaire et r√©aliste. Les lettres d'amour le conduisent √† apprendre aimer l'amiti√©. M√©taphore o√Ļ le cœur et l'esprit fondent en un sentiment unique transpir√© par deux √™tre distants des choses de la vie et pourtant si proches.

L'op√©ra ainsi mis en sc√®ne par Ron Daniels explore les √©motions v√©hicul√©es entre les artistes et le public. Respect √† l'œuvre de Catan qui souhaitait ses op√©ras populaires. Placido Domingo interpr√®te un majestueux Pablo Neruda. Il porte en voix la po√©sie et la transmet avec la faconde d'un homme du monde dont l'existence a toujours altern√©e avec des changements inopportuns de direction.

Charles Castronovo dans le r√īle de Mario est √©poustouflant de r√©alisme. De l'acte un √† l'acte trois, il se passe des m√©taphores existentielles, lesquelles transcendent litt√©ralement le personnage. Amanda Squitieri incarnant Matilde apporte une note de fraicheur et insuffle √† l'histoire un courant d'air de v√©rit√© et d'illusion. Christina Gallardo-Domas, l'√©pouse de Pablo, parle peu, mais sa pr√©sence souligne l'amour intense qui les unit tous les deux, une forme d'√©rotisme intimement li√©e √† leurs longues √©res d'exils de par le monde.

La direction musicale de Jean-Yves Ossonce marque l'attachement de Daniel Catan à puiser la force manifeste de l'instrumentalisation de ses compositions afin de magnifier les personnages selon les situations. Magnifique.

La direction des d√©cors, costumes, lumi√®res, projections vid√©o composent une chor√©graphie artistique r√©solument contemporaine, novatrice et respectueuse de l'œuvre de Daniel Catan. Il Postino de Ron Daniels se veut un op√©ra qui restitue √† l'homme sa grandeur d'√Ęme.
Mis à jour le 25/06/2011
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE