• Un riche écrivain reçoit la lettre d'une femme qui lui révèle la passion qu'elle a nourrie pour lui, sans que jamais il ne s'en aperçoive.
  • Le pari est osé car cette forme théâtrale, ces enchaînements sans fioritures mettent de côté le divertissement au service de l’écoute attentive.
  • Plus de 30 ans de présence sur scène… L’indémodable Popeck fait toujours recette ! Son fidèle public le suit, toutes générations confondues...
  • La pièce la plus sombre d’Henrik Ibsen où l’auteur oscille entre la critique sociale et  son amour inconditionnel pour un personnage qu’on aurait plutôt tendance à détester.
  • Des jouets qui prennent vie ?! Un rêve d’enfant qui se réalise sur scène dans ce joli spectacle musical mêlant des danses, des chansons et textes drôles et tendres. C’est très réussi et le jeune public adore !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 10/01/2011
au 15/01/2011

Centre culturel Altigone
Place Jean Bellières
31650 SAINT-ORENS DE GAMEVILLE
Accès périphérique toulousain sud-est, sortie 18, direction Revel
Réservations :
05 61 39 17 39
Site Internet
En créant Les Fourberies de Scapin, la compagnie de l'Esquisse a voulu se rapprocher de ce que la pièce était à son origine. Elle a donc choisi le parti-pris d'une mise en scène façon commedia dell'arte, un art bien à part que peu de comédiens d'aujourd'hui connaissent sous toutes ses facettes. Consciente de ses lacunes sur de telles méthodes de travail, la compagnie a fait appel à Carlo Boso, un des plus grands connaisseurs sur le sujet.

Jeux de masques, acrobaties, improvisations, tréteaux et bouffons, rien ne manque, pas plus que le rire... Le spectateur est happé dans l'univers de Molière et une mise en scène toute en duos : deux valets, deux filles, deux fils, deux pères. Le spectacle fait aussi appel au public et le rend acteur de l'intrigue.

Le décor, en symétrie lui aussi, symbolise les logis des deux familles, une toile (un grand bravo à Thomas Bossard pour sa réalisation) montée sur des tréteaux, rappelle l'origine de la commedia et des places d'Italie.

Tout en étant dans l'improvisation, les acteurs ne laissent rien au hasard, notamment Scapin, fourbe, moqueur et malicieux. Toutes nos félicitations à l'interprète du rôle titre, qui a intégré la troupe très tardivement, et n'a pas eu beaucoup de temps avant la première représentation. Bref, un régal. Ces Fourberies-là sont un spectacle unique, à voir et à revoir !
Mis à jour le 19/01/2011
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE