• Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (Ă  partir de 7 ans), d'après les dessins de SempĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Du théâtre de café au café-théâtre

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© Brigitte EnguĂ©rand
Du 01/12/2010
au 11/12/2010

Du mardi au samedi Ă  20h, dimanche Ă  16h.
Les CĂ©lestins
4 rue Charles-Dullin
69002 LYON
MĂ©tro Bellecour
Réservations :
04 72 77 40 00
Site Internet
Pour rester dans le ton et vous mettre dans l’ambiance de la pièce, on vous dira qu’une brève ça va, que deux brèves ça va, mais que trois brèves... Vous connaissez la suite ! Jean-Michel Gourio a eu l’idée, on pourrait même dire la bonne idée, de collecter ce qu’on appelle les "brèves de comptoir", toutes ces petites phrases du quotidien, ces expressions populaires, ces banalités, ces aphorismes énoncés par monsieur tout le monde au coin du bar. Depuis vingt ans, il note scrupuleusement les bons mots qu’il entend aux hasards des conversations de bistrot. Ce peut être des platitudes, des tautologies, des plaisanteries, des propos racistes, scatologiques, graveleux, "philosophiques" ou encore politiques. Tous les thèmes y passent, dans tous les registres, sur un ton essentiellement familier.

Le problème de ces Nouvelles Brèves de comptoir tient dans le passage à la scène : que ce soit le jeu déclamatoire des comédiens, qui lancent chaque brève haut et fort en nous faisant bien comprendre qu’il faut rire (il ne manquerait plus qu’un chauffeur de public avec un carton : "Allez, riez !") ou la mise en scène répétitive, le texte supporte mal la transposition au théâtre sous la forme d’un spectacle qui dure tout de même 1h40. Les quelques changements de configuration des différents bistrots qui tiennent lieu de décor ne suffisent pas à nous tirer de notre ennui. Les brèves s’enchaînent, certes reliées autour de grandes thématiques, mais sans véritable dialogue ou échange entre les personnages. On ne peut d’ailleurs pas vraiment parler de personnages ; tous se ressemblent : ce sont les alcoolos du coin, hommes ou femmes, très peu individualisés, uniquement là pour réciter les phrases consignées dans son recueil par Jean-Michel Gourio.

On vous conseille plutôt, si vous êtes amateurs du genre, d’acheter ce recueil et d’en lire une ou deux de temps en temps. Mais le récital de presque deux heures sur scène est absolument "imbuvable". C’est pire que d’avoir pour voisin de table le spécialiste de la blague, celui qui est capable de vous occuper tout le dîner en enchaînant celle de l’aveugle qui..., celle de l’arabe qui..., celle du belge qui... ou encore celle de la blonde... Mais peut-être ne sommes-nous pas bon public car il faut avouer que les spectateurs rient beaucoup, et à intervalle régulier, tels une boîte à rire. Finalement ce chauffeur de public n’existe-t-il pas, caché quelque part dans la salle ?
Mis à jour le 06/12/2010
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE