• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




A la fin de la représentation de Clytemnestre, Martha Graham est obligée de reconnaître que son corps l'a trahie et qu'elle doit quitter la scène. Ses pensées s'égarent dans une suite d'événements qui l'assaillent tout au long de la nuit

INFOS PRATIQUES
Du 21/08/2001
au 30/09/2001

Proscenium
2, passage du Bureau
(angle du 170, rue de Charonne)
75011 PARIS
Métro Alexandre-Dumas, Charonne
Réservations :
01 40 09 77 19
À l'origine de cette interprétation talentueuse de Martha Graham, la rencontre de deux artistes, lors d'une audition. Celle de Cristina Scagliotti, comédienne, et de Mendy Younes, metteur en scène. De là, est née une superbe collaboration : «Chaque jour, on parle, on creuse, et on construit Martha ensemble, affirme Mendy Younes. On se nourrit l'un l'autre». Entretien.

Christina Scagliotti, comment décririez-vous Martha ?

Christina Scagliotti : Martha Graham est une grande danseuse américaine, qui, un soir de représentation, fait une terrible chute. Sa carrière brisée, le public indifférent à son drame, elle lutte malgré tout pour continuer de danser.

Elle refuse aussi d'être une mère. En tant qu'artiste, feriez-vous aussi le sacrifice de la maternité pour votre carrière ?

C. S. : Je comprends son choix de ne pas avoir d'enfant. Mais, je ne le ferai pas. Martha a tout sacrifié à son art et se retrouve seule à la fin de sa vie, désarmée par la gifle de son public.

Comment qualifiriez-vous ses danses ?

C. S. : Il y a beaucoup de force et de sexualité dans les danses de Martha. C'est un art à la fois intérieur et extérieur, aux possibilités infinies.

Le sujet de la pièce dépasse de loin la personne même de Martha Graham...

Mendy Younes : La question que pose ce spectacle est celle de la transmission d'un art, tel que la danse. Une fois sa carrière achevée, un artiste veut-il, peut-il transmettre sa vision, sa technique ? Ce don de soi est vécu par Martha et par beaucoup d'autres comme la seule manière de s'inscrire dans la postérité.

De passage au Théâtre Proscénium, à Paris, fin mai, vous y retournerez dès le mois d'août prochain.

M. Y. : Après une escale au théâtre français de Prague, nous revenons effectivement au Proscénium, du 21 Août au 30 Septembre. Nous aimerions ensuite jouer sur une scène plus importante. Ce spectacle est l'occasion pour moi d'aller très loin dans cette thématique de l'artiste blessé, floué par la vie, à laquelle je suis très attachée.

Avez-vous d'autres projets après cette pièce ?

M. Y. : Oui, Chloé, une pièce autour de combats de boxe organisés dans les banlieues. J'envisage d'ailleurs de developper ce projet au cinéma.
Mis à jour le 27/10/2002
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE