• Il est trois heures du matin, Franck bougon termine de ranger le bar et 
s'apprĂŞte Ă  fermer l'Ă©tablissement, quand surgit une jeune fille. C'est 
vrai il pleut très fort dehors et il tonne même. Mais bon il est trois 
heures du matin !!
  • Un an après leur rupture, Alice dĂ©barque Ă  trois heures du matin, chez Hugo !! Elle qui croyait Ă  l’amour Ă©ternel, pur, absolu, lui plus terre Ă  terre, rĂ©aliste, peut-ĂŞtre moins envie de « s’installer ».
  • Encore ! Allez-vous me crier dans les oreilles. Ben oui, encore, mais lĂ  c’est un misanthrope pas commun. D’abord cela se passe de nos jours. Ils ont tous des tĂ©lĂ©phones portables. Rien ne choque, tout est plausible. VoilĂ  l’extraordinaire talent de Molière.
  • Et nous voilĂ  embarquĂ©s dans une sĂ©rie d'Ă©vènements avec les spectateurs comme principaux
  • HystĂ©ries est une sĂ©rie de saynètes sur la rupture, l’amour, la trahison et mĂŞme le meurtre .


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Opérette cabaret noir, rouge et bad boys

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 24/05/2010
au 12/06/2010

Ciné 13 Théâtre
1, Avenue Junot
75018 PARIS
MĂ©tro Lamarck Caulaincourt
Réservations :
01 42 54 15 12
Beaucoup d'acteurs, beaucoup de musiciens, beaucoup de moyens, beaucoup de monde pour un moment de Carmen adapté très librement, ce qui est en accord avec la fin, un chant de Liberté. Carmen est chanteuse danseuse dans un cabaret où nous sommes : de jolies filles nous ont accueillis à l'entrée, ainsi que le patron présentateur sympathique et volubile. La salle et la scène sont mêlés, l'espace a changé.

Les chanteurs chantent bien, les danseuses dansent bien, les call-girls callent bien, les musiciens rockent bien, les bad boys badent bien. Tout est bien, tautologique, donc aussi superficiel, ou lĂ©ger, que la plupart des comĂ©dies musicales. Parfois pourtant, cette dĂ©bauche spectaculaire est ennuyeuse ; passĂ©s les premiers moments de surprises, on est rarement captivĂ©. Toute la force de l'œuvre initiale est dĂ©layĂ©e dans une aimable parodie en dessins animĂ©s, pourquoi pas.
Mis à jour le 04/06/2010

  En complément
 À LA UNE Le Festival des Capsules ou formes courtes théâtrales...

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE