• Paul Fructus a su tisser les liens sincères et ténus avec l’œuvre et la vie du ''Lion superbe et généreux'' et a su l’amener vers notre réalité.
  • C'est une histoire d'amour comme il y en a tant, une  histoire ordinaire qui se contorsionne et part à la dérive.
  • Anna et Loïc sont mariés depuis vingt ans. Anna a tout récemment guéri d’un cancer qui a failli l’emporter quelques mois auparavant...
  • Un spectacle futuriste où l'univers familial de Toy Story rencontre l'esprit de Black Mirror.
  • ''Chaque homme possède une part féminine, la mienne porte un nom: Barbara.'' C’est ainsi que Lionel Damei commence ce récital.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Amusant, souriant

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 24/05/2010
au 12/06/2010

Ciné 13 Théâtre
1, Avenue Junot
75018 PARIS
Métro Lamarck Caulaincourt
Réservations :
01 42 54 15 12
Le programme nous annonce : "C'est une comédie romantique", oui et rose, "poétique", oui et tendre, "et hors du commun", non. Mais c'est agréable.

Les deux personnages et leur situation initiale sont présentés séparément, inutilement, par deux téléviseurs pas trop performants. A quoi bon truffer un spectacle censé vivant de mauvais films en noir et blanc qui n'ajoutent rien au spectacle ? Gadget inutile, à supprimer au plus vite, si possible.

D'ailleurs, dès que les deux acteurs montent sur la scène et jouent ensemble, cela devient tout de suite plus intéressant. Lui cherche une famille, elle cherche un nouveau père pour ses bébés jumelles. Le père furtif s'est enfui à la recherche de cigarettes qu'il a trouvées dans les bras d'une autre femme. Ils décident de vivre ensemble, et après quelques mois, ils se demandent timidement, elle lui demande, s'il ne serait pas temps de s'embrasser et de s'aimer au lit. Pas nouveau mais toujours mignon.

L'atout de cette pièce, c'est surtout l'actrice, Méliane Margaggi, vive, déterminée, impliquée, dont la classe technique impeccable lui permet d'ajouter de fines notes comiques à son personnage de mère lunaire. Elle pourrait tout jouer et le fera. Guillaume Bouchède tout en tendresse de nounours naïf soutient bien son jeu réservé, et le contraste.

A la fin, on a envie qu'ils soient heureux, sans même avoir beaucoup d'enfants, heureux d'autres instants roses et souriants.
Mis à jour le 31/05/2010

  En complément
 À LA UNE Le Festival des Capsules ou formes courtes théâtrales...

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE