• Un conte √©cof√©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une v√©ritable p√©pite √† aller d√©couvrir au Th√©o Th√©√Ętre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n‚Äôallez pas √™tre d√©√ßu !
  • Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens d√©jant√©s, des textes dr√īles et percutants, voil√† la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste¬†! Ils puis en tourn√©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une toute nouvelle et riche adaptation.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Jusqu'au 27/09/2009
Mardi, mercredi à 21h, jeudi, vendredi à 19h, samedi, dimanche à 18h.
Th√©√Ętre de l'Ep√©e de bois
Cartoucherie
Route du Champ-de-manoeuvre
75012 PARIS
M√©tro Ch√Ęteau de Vincennes / Bus 112
Tarif : 20‚ā¨
Rťservations :
01 48 08 39 74
L'intelligence de l'√Ęme de chacun, voil√† le dessein majeur de Dosto√Įevski qui, ici, est bien mieux rendu, malgr√© quelques coupes possibles pour l'√©purer. Dans l'une des magnifiques salles de la Cartoucherie de Vincennes, √† l'√Čp√©e de bois, se joue cette nouvelle adaptation, √©tablie directement sur la base du texte russe par Coralie Pradet, d'origine russe, et Nikson Pitaqaj, d'origine albanaise, qui signe aussi la mise en sc√®ne, tr√®s originale. Ceux qui aiment Dosto√Įevski, les √©crivains russes, et cette myst√©rieuse √Ęme slave, faite de fureur et d'infini, de langueur et d'exaltation, de m√©lancolie et de soubressauts, se retrouveront chez eux. Quinze acteurs, dont certains jouent deux personnages, restituent bien, avec beaucoup de pr√©sence et d'implication, ce mouvement constant, entre le faire et l'√™tre, entre la noirceur et l'imperfection de l'humain et sa recherche de puret√© et d'absolu, entre la culpabilit√© et la r√©demption. L'homme russe cherche √† comprendre ce que Dieu attend de lui, et √† le th√©oriser. Jusqu'aux extr√™mes : la morale ne justifie pas le crime, c'est le crime qui vient justifier la morale. Quelques illustrations massives et sanguinaires de ce paradoxe sont inutiles...

On s'en rappelle, Raskolnikov, pauvre √©tudiant solitaire, dans un monde rong√© par la mis√®re, se consid√®re comme un √™tre sup√©rieur ayant tous les droits, dont celui de tuer ceux qui sont des obstacles aux "progr√®s" de l'humanit√©. Consid√©rant que la vieille usuri√®re perverse qui le roule sans cesse, est un parasite pour la soci√©t√©, il d√©cide donc de la supprimer. Ensuite commence le jeu entre le chat et la souris, entre le juge d'instruction Porfiri (ici une femme) et le meurtrier. Crime et Ch√Ętiment est souvent consid√©r√© comme le premier polar de l'histoire : crime, enqu√™te, policier... Il aurait servi de mod√®le de base aux cr√©ateurs de Columbo :-)

La plupart des adaptations th√©√Ętrales pr√©c√©dentes resserrent alors l'action autour de Raskolnikov, du meurtre du duel et de l'enqu√™te. Ce n'est pas ce qu'a souhait√© la Compagnie Libre d'Esprit. "Nous voulions faire exister chaque personnage, approfondir chaque th√®me et respecter ainsi le projet de Dosto√Įevski, qui est de tracer le tableau d'une soci√©t√© toute enti√®re, d√©grad√©e par les injustices sociales, le pouvoir, l'argent, la violence..., dit Nikson Pitaqaj. J'ai retrouv√© dans cette œuvre la brutalit√©, la mis√®re et le caract√®re impitoyables auxquels j'ai √©t√© confront√© dans mon pays d'origine. Mais les signes de cette d√©gradation commencent √† √™tre visibles en France, et c'est pourquoi ce roman est si proche de nos pr√©occupations."

Faire tenir ainsi la dynamique et l'√©nergie de quinze acteurs dans deux parties (un soir sur deux ; sauf le samedi o√Ļ elles sont coup√©es d'un simple entracte) avec cette fluidit√© chorale et intelligente est d√©j√† une belle r√©ussite pour un jeune metteur en sc√®ne, fort prometteur ; et pour ces quinze acteurs dont on per√ßoit, aussi, le grand plaisir d'√™tre l√† et de jouer ensemble. "Chaque soir est un cadeau", me t√©moigne une com√©dienne. C'est donc avec d'autant plus de plaisir que je leur ferai quelques simples suggestions, pour aller plus loin, si possible, dans cette cr√©ation qui m√©riterait de pouvoir s'installer quelque part, dans la dur√©e.

D'abord, il y aurait √† trancher plus clairement entre litt√©rature, cin√©ma et th√©√Ętre (au profit du dernier :-) S'√©loigner de l'axe "litt√©rature" : le texte serait √† couper un peu plus, sans le consid√©rer comme sacr√©. Se d√©faire de l'axe "cin√©ma" : multiplicit√© des lieux sur la sc√®ne, "√† la mani√®re" de Dogville si l'on veut, mais trop nombreux et trop petits. S'appuyer sur le potentiel th√©√Ętral de cette √©quipe formidable : laisser aux acteurs davantage de libert√© de jeu, de libert√© "d'improvisation", en ne les obligeant pas √† souligner des intentions et des enjeux dramatiques que le texte suffit √† porter ; et leur laisser plus d'espace sc√©nique o√Ļ se d√©ployer. Tout cela clarifierait pour le public quelques passages un peu charg√©s.

Ensuite, il pourrait √™tre int√©ressant de d√©barrasser Raskolnikov de ses geignardises, petites frayeurs, lamentations, mendicit√©s... Non au Raskolnikov qui chouine ;-) Raskolnikov est un c√©r√©bral, fier, orgueilleux, arrogant quelquefois. D'ailleurs, chaque fois que l'acteur joue dans ce deuxi√®me registre, son int√©riorit√© irrigue tout son jeu, l'√©claire, la transformation est remarquable. Et il trouve naturellement ce "regard fixe et brillant" si cher √† Dosto√Įevski, pr√©sent chez nombre de ses personnages ; par exemple : Nastassia Filippovna, de l'Idiot ; ou le Joueur Alexe√Į Ivanovitch ; ou Dimitri et Aliocha Karamazov. Etc. Qu'il reste dans ce registre.

Le spectacle exprimera ainsi toutes ses possibilit√©s actuelles ; et il est d√©j√† d'une qualit√© bien sup√©rieure √† la moyenne. Noter aussi l'excellent travail sur le son, la lumi√®re, le d√©cor, les costumes. Et concevoir ou obtenir, svp, un dossier de presse et un programme, o√Ļ la distribution sera clairement indiqu√©e, avec un bref CV et la photo de chaque acteur. Ce n'est pas un d√©tail : ces quinze com√©diens d√©fendent si bien leur personnage qu'il serait pr√©cieux de ne pas les oublier :-)
Mis à jour le 22/09/2009
NOTEZ-LE
Dans le cadre du festival "Un Automne à tisser", jusqu'au 27 septembre. Renseignements : [site]
VOTRE AVIS
CANNELLE. Oui, vraiment du tr√®s bon th√©√Ętre. J'ai √©norm√©ment appr√©ci√© cette adaptation et j'encourage vraiment le maximum de personnes √† aller la voir !
THOM64. Un très beau travail !! Félicitations pour cette adaptation originale et très réussie. A aller voir absolument.
JACQUES77. Une pièce comme je n'en avais pas vu depuis longtemps... Un choix difficile mené à son terme avec BRIO par une troupe "étonnante".... Précision de l'adaptation et des textes, qualité du jeu des acteurs, virtuosité de la mise en scène et accompagnement musical remarquable. J'ai AIME
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE