• Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l’école ?
  • Férue de mathématiques, elle fait rêver tous les cancres, car ces mathématiques-là, on les aborde avec joie.
  • Un des chefs d’œuvre du Grand Will : Othello. Ce défi, l’équipe de Jean-Luc Jeener l’a relevé.
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Rosimond, un "petit-maître parisien", entend épouser Hortense, une gente dame de la campagne, sans éprouver un soupçon d'amour pour elle

INFOS PRATIQUES
Jusqu'au 31/08/2001
Théâtre Antoine
14 Boulevard de Strasbourg
75010 PARIS
Métro Strasbourg-Saint-Denis
Réservations :
01 42 08 77 71
Être ou paraître, telle est la question. Rosimond, un "petit-maître parisien", entend épouser Hortense, une gente dame de la campagne, sans éprouver un soupçon d'amour pour elle. Le devrait-il, d'ailleurs, dans cette société où le libertinage le dispute au cynisme le plus désinvolte ? Mais Rosimond a trouvé plus résolu que lui. Hortense refuse de jouer la femme dominée aux yeux de ce bel indifférent. Aidée par sa suivante, Marion, elle s'emploiera coûte que coûte à désamorcer la mécanique rutilante de ce jeune impertinent. Écrite en 1732 par Marivaux, Le petit-maître corrigé est l'une des pièces les plus méconnues de l'auteur. Elle n'en est pas moins chargée de sens, dénonçant l'outrance aliénante d'une société minée par sa propre image.

Frédéric Tokarz, interprète de Rosimond, est aussi le metteur en scène. «Un texte clair, des tirades pas alambiquées, il s'agit d'une pièce basée sur l'action des personnages». Il a choisi un décor dépouillé, des costumes d'époque et une restitution intégrale du texte classique. «Le classique à la sauce contemporaine, ça emmerde prodigieusement. C'est le trip des metteurs en scène branchés, des théâtreux, pas du public. Et puis, Marivaux se prète mal à la modernité. Certains ont essayé de le transposer dans les années 30, et ça s'est cassé la gueule». Bref, pour conserver la valeur de témoignage, pour savourer sans entraves cette cinglante satire sociale, il faut se laisser porter par le texte, un point c'est tout. Les comédiens sont là pour ça et servent en beauté ce qui n'a rien d'une soupe. «Marivaux triomphal» annonce le Théâtre Antoine. Et désarmant de simplicité, de "cœur"...
Mis à jour le 27/10/2002
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE