• Déjà très inspiré par la tragédie, Pierre Lericq, créateur des EPIS NOIRS, se frotte cette fois-ci à Britannicus pour en faire un instant de théâtre musical.
  • Un huis-clos vertigineux.
C’est l’histoire de Lebeurlard, réputé être un guérisseur efficace. Le voici devant un patient qui se nomme Jean Dube.
  • C’est dans une petite commune rurale française que les pompes funèbres BÉMOT officient depuis 1902.
  • C’est l’histoire d’une famille. Une famille ordinaire dans un monde banal, mais où on se pose de drôles de questions...
  • Françoise Lefèvre nous offre son témoignage sur son enfant différent, qu’elle préfère regarder comme un ''Petit Prince cannibale'' (Goncourt des lycéens 1990).


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Deux couples d'amoureux, une querelle entre le roi et la reine des fées, un breuvage qui s'en mêle et une compagnie de pseudo-comédiens qui préparent une pièce pour le mariage d'un prince, tous vont se croiser parfois même sans se voir, dans cette forêt étrange, un peu magique, le temps d'une nuit d'été ensorcelante qui ressemble à un rêve.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 09/07/2009
au 09/08/2009

Tous les jours à 21h45.
Hôtel Gouthière
6 rue Pierre Bullet
75010 PARIS
Métro Château d'Eau
Réservations :
09 70 40 53 28
Le Songe d'une nuit d'été (A Midsummer Night's Dream) est une comédie de William Shakespeare dont la date de création et de rédaction demeure inconnue. Selon certains historiens, cette pièce en cinq actes aurait peut-être été écrite entre 1594 ou 1595 et la première inscription de la pièce au registre des libraires le 8 octobre 1600. C’est une histoire complexe dont l’action se déroule en Grèce et réunit pour mieux les séparer, deux couples de jeunes amants, Lysandre, Démétrius, Hélène et Hermia. Hermia veut épouse Lysandre, mais son père, Egée, la destine à Démétrius, lui-même poursuivi par Héléna. Lysandre et Hermia s’enfuient dans la forêt, poursuivis par Démétrius, lui-même poursuivi par Héléna. Pendant ce temps, Obéron, roi des fées, a commandé à Puck de verser une préparation magique sur les paupières de sa femme, Titania. Il entre dans la forêt avec Puck. Pendant la nuit , la confusion règne. La scène phare est l’apparition de Bottom, qui porte une tête d’âne, avec Titania qui, par la magie de Puck, en est tombée amoureuse.

La nuit vient de tomber dans la cour d’honneur du magnifique Hôtel Gouthière abritant le conservatoire du Xe arrondissement de Paris et sous nos yeux, va naître la féerie. Burlesque et baroque à la fois, la mise en scène de Stéphane Druet peut sans nul doute faire penser à un son et lumière. Le lieu s’y prête merveilleusement, c’est l’été, les éclairages ajoutent dans la scénographie un mouvement de couleur tel un habit de lumière.

Telle le pêché originel, à l’instar de la physionomie baroque et du jeu de chaises musicales entre le proprement correct et le trivial dans lesquels se mue l’intrigue, la mise en scène de Stéphane Druet n’y va pas de mains mortes à grands coups d’effets : costumes aux couleurs primaires, rondes burlesques en chorégraphie, courses poursuites, bagarres dans une mare allant jusqu’au déshabillage, toute cette énergie déployée est bien là pour corroborer l’exaltation violente de la sexualité que sous-tendent les cinq actes de cette œuvre théâtrale.

Un ras-de-marée festif comme du lait qui boue, laisse le spectateur sans répit excité, exalté de ce mirage théâtral. La cour d’honneur de l’hôtel de Gouthière résonne sous les ovations d’un public conquis et hypnotisé par la magie de Shakespeare sous un ciel étoilé.
Mis à jour le 28/07/2009
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE