• Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (Ă  partir de 7 ans), d'après les dessins de SempĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un miroir des préjugés

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 17/04/2009
au 30/06/2009

Du mardi au samedi à 20h, matinées samedi et dimanche à 16h30.
Gymnase Marie-Bell
38, boulevard de Bonne-Nouvelle
75010 PARIS
MĂ©tro Bonne-Nouvelle
Réservations :
01 42 46 79 79
Site Internet
Malraux dit que le XXIe siècle serait spirituel. Les Trois Suisses dirent qu'il serait féminin. Entre les deux, il est heureux qu'apparaissent de plus en plus de femmes spirituelles. Ce qui n'en fait que mieux ressortir la pauvreté des potiches friquées qui popotent dans un horizon télévisé de gloire et beauté ou qui papotent à s'échanger des tuyaux de ventes privées. C'est ainsi que se partagent les femmes de cette comédie sans prétention, agréable et familiale. Les spectateurs rient souvent.

A la veille du premier tour des présidentielles, où s'enlisent droite, centre et gauche dans les promesses de Père Noël habituelles, treize personnages (trois couples et quelques indépendants) se disputent gentiment, se déchirent sereinement. Dès le lendemain, quand restent en lice un homme et une femme, le clivage droite-gauche se fracture autour des convictions franchement machistes ou vaguement féministes de ces voisins d'immeuble.

C'est une pièce légère mais qui manque de légèreté parce qu'elle manque de gravité. Et qui manque de gravité parce qu'elle traite de politique sans points de vue affirmés et de sentiments sans implications assumées. En creusant leur sujet, les auteurs auraient pourtant trouvé matière à complexifier leurs personnages et leurs relations. Les rebondissement eussent été plus forts et les dialogues plus étincelants. On dirait que le travail fut arrêté en bon chemin, que la pièce est encore le brouillon des nombreuses pistes, intéressantes, qu'elle lance sans bien les développer. Bref, elle mériterait d'être davantage (ré)écrite. Le résultat actuel nous laisse donc à notre faim ; mais aussi de bonne humeur.
Mis à jour le 27/05/2009
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE