• La musique de Chopin et les mots de Wilde !
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Fantaisies verbales

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© P. Delacroix
Du 07/01/2009
au 18/01/2009

Du mardi au samedi à 20h, dimanche à 16h et samedi 17 janvier à 16h et 20h.
Les Célestins
4 rue Charles-Dullin
69002 LYON
Métro Bellecour
Réservations :
04 72 77 40 00
Site Internet
Un texte excellent, deux comédiens de haut niveau, une mise en scène sobre mais efficace. Voilà un bref descriptif des Diablogues, donnés en ce moment sur la scène du théâtre des Célestins. De quoi vous convaincre de réserver vos places ! Les mots de Roland Dubillard sont, en effet, savoureux : ses dialogues de sourds, sans lien entre eux, se succèdent, tous plus absurdes et plus délirants les uns que les autres. Le fait de ne pas aimer se balader sous la pluie cache-t-il une peur chronique de la police ? (Ceci est l’objet d’une véritable "démonstration" !) Un compte-goutte (de Besançon, attention !) peut-il compter les gouttes dans les deux sens ? Une cousine Paulette peut-elle en cacher une autre ? Autant d’interrogations philosophiques sont soulevées par les deux dialogueurs fous de Dubillard. Et la mise en scène d’Anne Bourgeois de mettre en valeur ce verbe fantaisiste, grâce à un rythme soutenu. Les différents dialogues s’enchaînent effectivement sans transition, si ce n’est un bref intermède musical (au texte absurde lui aussi). François Morel et Jacques Gamblin soutiennent cette cadence effrénée jusqu’au bout et ne laissent pas nos zygomatiques se reposer une seconde.

Interprétés par eux, ces "diablogues" deviennent du grand art. Le texte, déjà très drôle en soi, nous fait pleurer de rire lorsque s’ajoutent à lui les pitreries de Gamblin et les mimiques de Morel. On sent une véritable complicité entre les deux comédiens, ce qui sert le spectacle. Le dialogue en devient plus naturel et plus rythmé : les répliques fusent, telle la balle d’une partie de ping-pong. Plus que deux acteurs connus réunis pour l’occasion, nous avons affaire à deux partenaires de jeu, qui échangent entre eux et avec le public ; il n’est qu’à observer les clins d’œil complices adressés à la salle. Leur plaisir à dire ce texte se voit et se communique donc tout naturellement. Une pièce à voir et à entendre absolument !
Mis à jour le 10/01/2009
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE