• Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l’école ?
  • Férue de mathématiques, elle fait rêver tous les cancres, car ces mathématiques-là, on les aborde avec joie.
  • Un des chefs d’œuvre du Grand Will : Othello. Ce défi, l’équipe de Jean-Luc Jeener l’a relevé.
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Vous êtes salarié ou patron, vous avez été viré ou sur le point de l’être, vous avez été augmenté, vous avez changé de boîte... cette pièce est pour vous !

INFOS PRATIQUES
Du 19/11/2002
au 11/01/2003

Théâtre 14
20, avenue Marc Sangnier
75014 PARIS
Métro Porte-de-Vanves
Réservations :
01 45 45 49 77
Pierre Dufort, président du groupe Dufort, absorbe l’entreprise où travaillent Anne et Jean, et tente de les mettre "au placard". Blessée dans son orgueil, Anne quitte le groupe avec panache pour monter sa propre société. Jean, amoureux d’elle, viré à son tour, lui apportera enfin les capitaux qui lui sont nécessaires, grâce à de grosses indemnités. Fasciné par la personnalité de la jeune femme, Dufort n’en reste pas là. Il s’introduit dans la nouvelle "vie" des ses anciens employés en rachetant leur entreprise !

Anne, une belle idéaliste lassée d’être manipulée tel un pantin, revêt son masque de "meurtrière" et décide de jouer au même jeu que son patron. Jean pour sa part, connaît deux amours : Anne et le jazz. Il tente, avec beaucoup de difficultés, de ne pas laisser sa vie professionnelle empiéter sur sa vie privée et vice-versa. Mais naïf, tourmenté et simple pion au sein de l’entreprise, il se laisse influencer par son patron et son premier amour dont il devient la victime. Enfin, Dufort : manipulateur, menteur, orgueilleux et même imbu de sa personne. Il ne fait de cadeau à personne et ne pense qu’à s’auto-satisfaire. D’ailleurs, "personne ne l’aime", mais cela ne le dérange pas : "le principal, c’est de s’aimer soi-même !". Pourtant, lui aussi est séduit par la belle et très déterminée Anne dont il sera la seconde victime.

Henri Tisot (Dufort) déborde d’intelligence, d’aisance et de vivacité et réussit même à rendre son personnage diabolique plutôt attachant. Entre répliques cinglantes et regards effrayants, les dix scènes de la pièce sont entrecoupées par neuf passages au noir qui apaisent le caractère féroce de ce manège : c’est Jean qui joue du saxophone, son deuxième amour grâce auquel il tente de s’évader de l’inextricable enchevêtrement duquel il est prisonnier.

Le manège du pouvoir, une comédie satirique aussi charmante que piquante, aussi plaisante que mordante.
Mis à jour le 05/01/2003
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE