Accès membre :    
Recherche par mot(s) clé(s) et/ou par distribution

   


Romulus Augustule de Cédric Barnaud
Tragédie     Environ 2 heures



Il s'agit d'une tragédie « classique » qui prend scène à Ravenne, durant l'été 476 de notre ère, date symbolique de la chute de l'Empire romain. Un empire déjà scindé en deux, et qui vit sur des ruines, sur un passé glorieux. Les protagonistes évoluent dans la plus haute sphère du pouvoir, ils sont pour la plupart déconnectés de la réalité, incapables de percevoir les enjeux qui menacent quelque chose de plus important qu'eux : leur civilisation.Il faut y lire en filigrane une métaphore, une critique des travers des sociétés actuelles. Il s'agit bien entendu de ma propre adaptation des faits historiques, mais je l'ai voulue la plus vraisemblable possible, aussi ai-je fait d'importantes recherches sur cette période troublée de la fin de l'Empire romain, période qui a été négligée par les dramaturges. Les personnages ont réellement existé, hormis la courtisane, qui a été inventée.

Note de l'auteur. Ma pièce est écrite en alexandrins, respectant les règles de versification encore en vigueur au XIXème, et pour ce qui est de la graphie (notamment les majuscules) je me suis inspiré des textes classiques. Tout comme vous verrez qu'il y a peu de didascalies, c'est un parti pris, ne souhaitant imposer des carcans à un futur metteur en scène. Si je me suis imposé ces contraintes stylistiques, ce n'est pas pour écrire à la manière d'un Racine ou d'un Hugo (ou par masochisme), mais plutôt par goût de la poésie versifiée et car c'est la forme qui m'est spontanément apparue pour ce projet. J'ai bien conscience que plus rien de la sorte n'a été publié depuis plus d'un siècle, mais je pense avoir renouvelé l'usage de la langue, me permettant quelques facéties, et jouant sur différents niveaux de langage. Mes personnages ont quelque chose de ridicule en eux, ils se croient tout-puissants, alors que le contrôle des évènements leur échappe, et cela se traduit par leurs actions et leur façon de parler, qui est à la fois soutenue, grandiloquente, ou courante, et parfois en décalage avec le bon sens.

Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Cédric Barnaud. Je suis un auteur de 31 ans, pas encore au point sur ma biographie, mais ici pour proposer une pièce de théâtre. Une tragédie « classique » qui prend scène à Ravenne, durant l'été 476 de notre ère, date symbolique de la chute de l'Empire romain. Un empire déjà scindé en deux, et qui vit sur des ruines, sur un passé glorieux. Les protagonistes évoluent dans la plus haute sphère du pouvoir, ils sont pour la plupart déconnectés de la réalité, incapables de percevoir les enjeux qui menacent quelque chose de plus important qu'eux : leur civilisation. Il faut y lire en filigrane une métaphore, une critique des travers des sociétés actuelles. Il s'agit bien entendu de ma propre adaptation des faits historiques, mais je l'ai voulue la plus vraisemblable possible, aussi ai-je fait d'importantes recherches sur cette période troublée de la fin de l'Empire romain, période qui a été négligée par les dramaturges. Les personnages ont réellement existé, hormis la courtisane, qui a été inventée.

Écrire à l'auteur



Proposer un texte - Afficher tous les textes - Liste des auteurs

© Theatrotheque.fr est un service de La Theatrotheque.com