• Il est trois heures du matin, Franck bougon termine de ranger le bar et 
s'apprĂŞte Ă  fermer l'Ă©tablissement, quand surgit une jeune fille. C'est 
vrai il pleut très fort dehors et il tonne même. Mais bon il est trois 
heures du matin !!
  • Un an après leur rupture, Alice dĂ©barque Ă  trois heures du matin, chez Hugo !! Elle qui croyait Ă  l’amour Ă©ternel, pur, absolu, lui plus terre Ă  terre, rĂ©aliste, peut-ĂŞtre moins envie de « s’installer ».
  • Encore ! Allez-vous me crier dans les oreilles. Ben oui, encore, mais lĂ  c’est un misanthrope pas commun. D’abord cela se passe de nos jours. Ils ont tous des tĂ©lĂ©phones portables. Rien ne choque, tout est plausible. VoilĂ  l’extraordinaire talent de Molière.
  • Et nous voilĂ  embarquĂ©s dans une sĂ©rie d'Ă©vènements avec les spectateurs comme principaux
  • HystĂ©ries est une sĂ©rie de saynètes sur la rupture, l’amour, la trahison et mĂŞme le meurtre .


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un thriller psychologique où l’on se demande qui trompe qui. Une pièce majeure de Pinter parfaitement orchestrée.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Jusqu'au 19/02/2005
A 22 heures.
Théâtre des Déchargeurs
3 Rue des DĂ©chargeurs
75001 PARIS
Métro Châtelet / sortie rue de Rivoli
Réservations :
01 42 36 00 50
Site Internet
Dans le répertoire du théâtre contemporain, l’œuvre d’Harold Pinter occupe une place à part tant la complexité de son univers met à jour les ressorts inavoués de la psychologie humaine et illustre la cruauté qui se cache derrière les situations de la vie courante. C’est bien ce dont il est question dans La Collection, pièce qui met aux prises deux couples, l’un conventionnel, l’autre homosexuel, dans l’ambiance élégante et raffinée des années Trente. James, le mari trompé, cherche à rencontrer Bill, l’amant de sa femme Stella mais il tombe d’abord sur Harry, le conjoint de Bill qui soupçonne ce dernier de lui être infidèle. Pendant que James et Bill s’expliquent, Harry va trouver Stella afin d’être éclairci sur les agissements de son ami...

La pièce est un jeu de cache-cache psychologique où chaque personnage s’affronte et tente de découvrir la vérité dissimulée derrière les apparences d’une vie de couple convenue. La mise en scène de Martine Amsili, d’une élégance remarquable et qui a su parfaitement exploiter l’étroitesse du plateau, ainsi que le jeu des comédiens restituent à merveille l’ambiguïté des sentiments et le poids du non-dit toujours si palpable chez Pinter. L’esthétisme du décor et de la mise en scène donne à la pièce des allures de thriller Hitchcockien où le mystère et la tension sont savamment entretenus jusqu’à la fin. Martine Amsili a bien compris le sens de l’écriture de Pinter où tout est suggéré dans une réalité fictive mais qui laisse au spectateur le choix de répondre aux questions laissées en suspens par l’auteur et de donner libre cours à ses propres interprétations. Un très beau moment de théâtre.
Mis à jour le 15/02/2005
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE